-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

samedi 4 octobre 2014

=> Les fragmentés, tome 1 - Neil Shusterman <=

Parce que la couverture est magnifique et le résumé tentateur, à un moment où j'avais envie d'une dystopie qui sorte du lot, le premier tome de la série Les Fragmentés de Neil Shusterman a fini dans mes bras.... Et en plus, j'avais le droit à une nouvelle inédite, comprise dans l'ouvrage. Et, chose que j'ai réalisée en finissant le roman, un MP de la collection MSK... Comment dire non ? Des mois plus tard, je ressors ce livre sous les conseils de ma DSB, qui me l'a donné en lecture pour la pioche de septembre. J'ai fini dans les temps ce premier opus, qui m'a plus que ravie ! Mais pour lequel je n'irai pas jusqu'au coup de coeur... Explications. 

Éditeur : Du Masque/JC Lattès
Collection : MSK
Genre : dystopie
Public : dès 15 ans
Nombre de pages : 462
Date de parution : 09/2013
Prix : 17€

Résumé
"Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre Civile, un ensemble de lois intitulés Charte de la Vie a été signée pour contenter les pro-vie et les pro-choix. Celle-ci stipule qu'il est interdit d'attenter à la vie d'un enfant du moment de sa conception jusqu'au jour de son treizième anniversaire. Passée cette date, tout parent peut décider de 'résilier' son enfant en ayant recours à la fragmentation, processus qui permet de renoncer à son enfant rétroactivement. Une seule exigence : réutiliser 99% des organes du fragmenté pour qu'il continue à 'vivre' à travers d'autres. 
Lorsque Connor, Lev et Risa apprennent qu'ils vont être fragmentés, ils savent ce qu'il leur reste à faire : fuir et tenter de survivre jusqu'à leur majorité..."

Avis
C'est le genre de dystopies pour lesquelles je peux facilement craquer ! Même si j'aime bien aussi celles sur la fuite de l'humanité dans l'espace, l'idée que l'Homme se donne lui-même la fin, ou la donne aux autres pour sa propre vie, m'effraie et en même temps me paraît hyper plausible. C'est vrai, si les enfants pouvaient nous servir à vivre indéfiniment, pourquoi ne pas les supprimer et s'en servir, en cachant le tout derrière l'idée d'une vie éternelle, même pour eux ? *Joke* Et si en plus il y a des volontaires, pourquoi se priver ? *doublejoke* En somme, le déclin de l'humanité, mais en même temps, un mix de croyance et de manipulation, qui m'a plu plus que de raison ! 

Connor a seize ans, il passe son temps à sécher les cours et se battre au lycée, des problèmes que ses parents ne veulent plus. Il sera fragmenté. Risa, enfant pupille, a été abandonnée à la naissance, et bien qu'elle soit douée pour le piano, ça ne suffit pas. L'État ne peut plus la garder. Elle sera fragmentée. Lev vit dans une famille aisée, très croyante. Le dernier né d'une fratrie de dix enfants. Et ces parents se sont toujours engagés à donner à Dieu un dixième de ce qu'ils possèdent. Il sera fragmenté décimé. Mais qu'est-ce que la fragmentation ? A partir de ses treize ans, et avant ses dix-huit ans, un parent peut signer l'ordre de fragmentation pour son enfant. Celui-ci sera alors conduit dans un camp de collecte, où il sera divisé en plusieurs morceaux, qui serviront de greffes à d'autres personnes. Vous avez besoin d'un nouvel oeil, d'un nouveau bras, d'un nouveau poumon ? Les fragmentés sont là pour vous. 

On parle de ce qui m'a gâché mon aventure livresque tout de suite ? Je sais que ce n'est qu'un détail minime, et que sans ça, je serai vraiment allée jusqu'au coup de coeur parce que cette dystopie réunit beaucoup d'éléments du genre auxquels je suis très attentive, mais trop c'est trop. J'ai été déçue par les coquilles, parfois à répétition, présentes dans le livre. Oui, juste ça... Habituellement, je n'avais pas rencontré ce genre de souci avec la collection MSK, je partais donc en toute confiance. Puis il y en a eu une première, une deuxième, encore une autre, une nouvelle,... Ce n'était pas non plus très régulier, c'était juste là, et, par moments, ça pourrissait complètement le sens d'une phrase. En dehors de ça, Neil Shusterman et son livre ont entièrement répondu à mes attentes
J'ai aimé la manière dont les destins s'entrelacent, comment les chemins se croisent et se décroisent. Connor va être fragmenté, il le sait, et ses parents ignorent qu'il sait. Il décide donc de prendre la fuite avant que les Frags [la police chargé d'emmener les fragmentés dans un camp de collecte] ne viennent. Dans une autre ville, Risa doit quitter sa maison pupille, puisque l'État réduit ses quotats. Elle est à bord d'un car, qui l'emmène au camp, avec d'autres adolescents, quand elle rencontre Connor. Lev, un décimé, est sur leur chemin. A la différence de ces deux-là, aller au camp de collecte est pour lui une vocation.
Voilà donc trois personnages, qui proposeront tout du long du roman et de leurs aventures un éventail d'émotions variées et intenses. Chacun a créé en moi une petite fissure, chacun a laissé sa marque. Leurs histoires se dévoilent au fur et à mesure, les blessures des uns, les cicatrices des autres. Et comment ils sont devenus ce qu'ils sont aujourd'hui. Les secrets se lèvent petit à petit, en même temps que les coeurs s'ouvrent... De tous, je crois que c'est Lev qui m'a fait le premier choc. Sa vie entière est vouée à la décimation, il est né et a grandi pour ça... Dans un esprit de tolérance, j'aurais aimé pouvoir accepter la chose, sauf qu'on n'est pas dans un monde idéal et que non, j'estime qu'à treize ans un gamin doit vivre, entièrement, pas disloqué en je-ne-sais-combien de morceaux dans je-ne-sais-combien d'individus. C'est aussi ce que je pense Connor, si bien qu'il le kidnappe.
Les vécus de Connor et de Risa sont également intéressants, dans un sens. L'un dont les parents se débarrassent parce qu'ils n'en peuvent plus de ses humeurs et de ses problèmes au lycée, l'autre dont personne n'a voulu et que plus personne ne veut. C'est là que le côté dérangeant de l'intrigue a commencé. Parce que des parents finissent par avoir le droit d'abandonner leurs enfants, et qu'ils y pensent, qu'ils le font. Sans compter ceux qui acceptent de récupérer les morceaux de ces adolescents qu'on "sacrifie"... Mais je suis passée d'effarée à fascinée, presque captivée, par si peu d'humanité et autant de manipulation, pour réussir à faire accepter une telle chose.
J'ai trouvé la première partie, celle où l'intrigue me choquait encore, très froide, difficile. La suivante, j'étais touchée par Lev, Connor et Risa, de plus en plus attendrie, et je me demandais comment ils allaient faire. S'ils veulent échapper à la fragmentation, ils doivent [sur]vivre jusqu'à leurs dix-huit ans, qui ne sont pas pour tout de suite... De chapitre en chapitre, ils m'ont bluffée par leur capacité à s'adapter, leur réflexion et leur courage. C'est là que j'ai été captivée, que j'ai mis de côté l'aspect effrayant de l'intrigue pour me plonger dans la plume addictive de Neil Shusterman. Les chapitres se faisaient plus rythmés, parfois plus courts. J'ai apprécié l'alternance des points de vue, qui nous permet de suivre nos trois protagonistes, mais aussi d'avoir une vue plus large de l'univers proposé par l'auteur.

~~~~~~
Les fragmentés de Neil Shusterman a été une lecture plus qu'agréable, qui m'aura surprise plus d'une fois et dans laquelle j'étais complètement immergée. Je trouve qu'on ressent avec beaucoup de force le manque d'humanité de cette population, notamment grâce aux regards de Connor, Lev et Risa. Ces trois-là forment un trio inattendu que j'ai pris plaisir à suivre, à voir se faire et se défaire. En bref, un univers froid, des moeurs inhumaines et un roman dont vous ne ressortirez pas indemnes

10 commentaires:

  1. Une saga que j'aimerais beaucoup lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas du tout ce livre, mais pourquoi pas, tu en parles très bien en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que certains titres de chez MSK ne font pas beaucoup de bruit... Merci :3

      Supprimer
  3. Tu m'as donné super envie de me lancer dans cette histoire ! *-*
    J'aime bien ta chronqiue =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une série à surveiller je trouve ! J'ai hâte de pouvoir lire le deux :D
      Merci :3

      Supprimer
  4. Cette saga me fait de l'oeil depuis un moment, j'ai hâte de lire le premier tome :)
    ~Maya~

    RépondreSupprimer
  5. N'hésite pas, il y a vraiment un bon potentiel dedans !! :)

    RépondreSupprimer
  6. Il traîne dans ma PAL alors que j'ai vraiment trop envie de le lire, je pense que ça ne tardera pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une dystopie qui vaut le coup. J'espère que le premier tome te plaira ! :)

      Supprimer

Merci pour votre petit mot ♥