-->

Mes dernières chroniques :

        

mercredi 29 août 2018

=> Love and gelato - Jenna Evans Welch <=

Love and gelato / Love and gelato

Éditeur : Bayard
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteure : Jenna Evans Welch
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Traductrice : Pascale Jusforgues
Genre : contemporain, romance, YA
Public : dès 12/13 ans
Nombre de pages : 400
Date de parution : 13/06/2018
Prix : 15,90€
- One-shot -

Résumé :
« Lina, 17 ans, dont la mère vient de mourir, part en Italie pour faire la connaissance de son père. Mais pourquoi ne lui a-t-elle jamais parlé de lui ?
À peine arrivée, Lina n’a qu’une envie : rentrer le plus vite possible aux États-Unis.
Puis elle rencontre Ren, un garçon de son âge, qui lui sert de guide, et elle se laisse peu à peu séduire par ce pays. Lina entreprend alors de lire le journal que sa mère tenait à l’époque où elle vivait à Florence et s’aperçoit que sa vie renfermait bien des secrets. En suivant ses traces, elle découvre une vérité bouleversante… »

Avis :
Un petit séjour en Italie pendant vos vacances ? Love and gelato de Jenna Evans Welch vous emmènera aux alentours de Florence... en plein milieu d'un cimetière américain. Okay, la destination fait tout de suite un peu moins rêver. Mais, promis, c'est une chouette lecture qui vous attend ! On pourrait penser qu'il y aura beaucoup d’atermoiement, de pleurs, étant donné le contexte. En fait, c'est un savant mélange de nostalgie, d'espoir et de renouveau que nous offre ce roman ♥

L'été, j'ai un attrait plus particulier pour les romances légères, les romans de vacances, ceux mélangeant un peu des deux. J'aime quand les papillons s'envolent, quand la destination semble idyllique, quand on parle glaces au dessert ou/et à quatre heures. Love and gelato m'a donné le sentiment d'être en Italie, m'a appris quelques expressions italiennes et m'a apporté tout ce que j'en attendais. Et même ce que je n'en attendais pas : un retour aux origines. 
Mes grands parents étaient italiens, il y a une partie de ma famille (que je ne connais pas) vivant en Italie, et en commençant Love and gelato, je ne pensais pas du tout que cela viendrait pencher dans mon ressenti. De l'Italie, il ne reste chez nous qu'un nom : aucun apprentissage de la langue, aucune connaissance dans ce pays - n'y voyez pas de regret, je n'ai jamais ressenti cela comme un manque. Ainsi, j'ai créé un lien plus fort avec Lina, et plus encore avec ses rencontres. Love and gelato a éveillé en moi beaucoup de curiosité. Et plus encore de plaisir !
Parce que Love and gelato, c'était avant tout cela : beaucoup de plaisir. L'histoire ne s'ouvre pas sur le plus joyeux des contextes ; Lina vient de perdre sa mère et se retrouve en Italie, pour apprendre à connaître son père dont elle n'avait pas entendu parler jusque-là. Pourtant, l'auteure n'en reste pas là et propose aux lecteurs un fond plus léger. Certes, le deuil reste une dominante, mais le récit est davantage axé sur la reconstruction, le changement, la recherche, le souvenir. Lina est un personnage vivant au présent, au jour le jour. Tout n'est pas rose autour d'elle, mais elle puise le meilleur de ce qui l'entoure. 
Quant à l'histoire, vous la connaissez déjà sûrement. Et elle fonctionne toujours aussi bien ! C'est un vrai délice ! Je me suis régalée de voyages, de glaces, d'anecdotes. On lit Love and gelato doucement, en profitant de chaque moment. Jenna Evans Welch a construit un récit intelligent, sans mettre la romance en plein centre. Elle vient se placer progressivement, sans être centrale. J'ai trouvé cela beaucoup plus intéressant. Bien sûr, j'ai fondu lorsqu'elle s'est fait plus présente. J'étais tout de même heureuse de découvrir un roman qui ne faisait pas qu'en parler et laissait la place à une véritable histoire de fond
Bref, Love and gelato, c'était pour moi un roman sans faute ! Jenna Evans Welch a donné vie à des personnages complets, fascinants et drôles. Son récit est poussé, bien exploité. C'était une lecture légère, qu'on lâche difficilement et dans laquelle on aime se plonger. À chaque fois que j'ouvrais ce livre pour reprendre ma lecture, j'avais réellement l'impression de me rendre ailleurs. Le dépaysement est au rendez-vous, lancez-vous ! 

~~~~~~
Love and gelato de Jenna Evans Welch a été ma lecture doudou de ces dernières semaines. J'y repense avec tendresse, tant pour le fond que pour la forme. C'est un récit agréable à lire, qui transporte le lecteur. Et lui offre plus qu'une histoire de romance. J'aime et je recommande vivement

Vous pourriez aimer : 
(je sèche pour le moment)

lundi 30 juillet 2018

→ Les autres livres Harry Potter #1 ←

Après Harry Potter, j'ai longtemps espéré qu'il y aurait plus : un nouveau livre, une nouvelle saga. Sauf que rien n'est venu... Jusque courant 2016, où la machine Harry Potter s'est relancée, tambour battant, moteur ronronnant, pour le plus grand plaisir des fans ! 
Cet été, en découvrant les dernières sorties concernant le monde du jeune sorcier à lunettes, je me suis dit qu'il serait bon de créer une série d'articles dédiés aux livres qui peuplent l'univers Harry Potter, les jeux, les goodies, etc. Alors, c'est parti ! 

dimanche 15 juillet 2018

=> La fille d'encre et d'étoiles - Kiran Milwood Hargrave <=


La fille d'encre et d'étoiles / The girl of ink and stars 
Éditeur : Michel Lafon
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteure : Kiran Milwood Hargrave
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Traducteur : Philippe Mothe
Genre : jeunesse, fantastique,
Public : dès 12 ans
Nombre de pages : 268
Date de parution : 28/06/2018
Prix : 14,95€
- One-shot -

Résumé :
« Alors qu’il est interdit de quitter l’île de Joya, Isabella rêve des contrées lointaines que son père a un jour visitées et cartographiées. Quand sa meilleure amie disparaît, Isabella est résolue à faire partie de l’équipe de recherches. Guidée par une carte ancienne, appartenant à sa famille depuis des générations, et par sa connaissance des étoiles, Isabella prend part à l’expédition et navigue dans les dangereux Territoires Oubliés. Mais sous leurs pas, un mythe féroce s’agite dans son sommeil… »

Avis :
En voilà un roman jeunesse qui me faisait piétiner d'impatience : La fille d'encre et d'étoiles de Kiran Milwood Hargrave. Le titre seul suffisait à me faire rêver, et son apparition entre mes mains n'a pas arrangé la chose. Les premiers avis sont plutôt divisés sur ce roman, mais ils s'accordent tous - et j'en suis - sur la beauté de l'objet ! La couverture un peu velouté, le titre brillant, les illustrations à chaque page, ce livre dégage un charme fou ♥ Et je rejoins la team « belle lecture » !

samedi 7 juillet 2018

=> Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison - Catherine Grive <=


Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison 
Éditeur : Fleurus
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteure : Catherine Grive
Genre : ado, contemporain
Public : dès 12 ans
Nombre de pages : 224
Date de parution : 08/06/2018
Prix : 14,90€
- One-shot -
- À découvrir également : La plus grande chance de ma vie ; Je suis qui je suis ; La fille qui mentait pour de vrai -

Résumé
« Une prison, c’est un endroit où la société rejette les gens pour les punir. Un endroit où le soleil n’entre pas.
Mais une prison, ça peut aussi être un endroit où vit sa mère. Une mère comme toutes les autres, qui gronde quand il faut, vous montre vos boutons comme si on ne les avait pas déjà vus.
Et pas seulement sa mère, mais aussi, sa tante et sa grand-mère. 
C’est le cas de Zoé, quatorze ans, issue de cette famille de braqueuses de bijouteries, qui grandit dans ce contexte loufoque, auprès de personnalités hautes en couleurs, persuadée d’avoir à se montrer à la hauteur d’une telle hérédité. »

Avis
En voilà une nouvelle lecture qui diffère de ce que j'en attendais ! Il faut dire que je me suis surtout laissée tenter grâce au titre : Bandiya, la fille qui avait sa mère en prison. C'est un sujet qu'on ne retrouve pas souvent en littérature ado et j'étais curieuse de savoir comment il serait traité. Si le point de vue restait intéressant, je suis davantage dubitative face au ton décalé utilisé par l'auteure. Heureusement, l'intrigue a tout de même sauvé la mise !

lundi 2 juillet 2018

=> Pëppo - Séverine Vidal <=


Pëppo
Éditeur : Bayard
Auteure : Séverine Vidal
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Genre : ado, contemporain,
Public : dès 13 ans
Nombre de pages : 176
Date de parution : 06/06/2018
Prix : 13,90€
- One-shot -
- À découvrir également : Quelqu'un qu'on aime ; Nos coeurs tordus ; Seize nuances de première fois -

Résumé :
« Salut mon frère
Je pars à La Jonquera.

Occupe-toi des petits.
Je reviendrai.

Elle a déconné, Frida.
J’ai déjà du mal à m’en sortir quand j’ai que moi à gérer, alors je comprends pas comment elle a pu croire une seconde que je pourrais faire ça. Tout seul.
Je sais même pas comment on chauffe un biberon.
Mettre une couche dans le bon sens.
D’ailleurs tout le monde le dit toujours, et Tonton Max en tête : Pëppo t’as pas de bon sens.
Je suis coincé.
Pëppo, mon gars, t’es coincé. Gravement.
Et tout ce que tu vas faire, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au retour de Frida, tu le feras deux mômes sur les bras.
Ou dessous.
Je sais même pas comment ça se porte des bébés. »

Avis :
Pëppo est ma première lecture de Séverine Vidal, autrice à succès de romans pour la jeunesse et pour adolescents. Et c'est une invitation à la relire encore et encore ! Bien qu'au départ, je ne savais pas trop ce que donnerait ma lecture de Pëppo... C'est un fait, ce roman a un style bien à lui. Mais comment ne pas craquer face à tant de tendresse ? Je vous en dis plus tout de suite et j'espère vous aider à ajouter Pëppo à vos lectures estivales