-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 24 mai 2017

=> Caraval, tome 1 - Stephanie Garber <=

Éditeur : Bayard Jeunesse
Traducteur : Éric Moreau
Genre : fantastique, YA, magie
Public : dès 13/14 ans
Nombre de pages : 480
Date de parution : 08/02/2017
Prix : 17,90€
- Dyptique -

Résumé
« Scarlett et sa petite sœur Donatella n’ont jamais quitté l’île où leur père, un homme cruel et tyrannique, les retient captives. À 17 ans, alors qu’elle est sur le point d’être mariée à un inconnu, Scarlett reçoit une lettre de Légende, le maître du jeu Caraval. Cette année, Caraval aura lieu sur l’île des Songes, et Scarlett est invitée ! Depuis toute petite, elle rêve d’assister à ce jeu légendaire et fabuleux… Aidées par Julian, un mystérieux marin, les deux sœurs s’enfuient. Mais à leur arrivée sur l’île des Songes, Donatella est kidnappée par Légende.
Scarlett entre alors dans Caraval avec Julian. Si elle ne retrouve pas sa sœur avant que les cinq nuits du jeu soient écoulées, celle-ci disparaîtra pour toujours… »

Avis
Comment ne pas flasher en découvrant la couverture de Caraval ? Un objet si beau, difficile d'imaginer qu'il puisse nous décevoir... Et c'est vrai ! Depuis le mois de février, vous avez dû en entendre beaucoup parler, je viens aujourd'hui ajouter ma couche, parce qu'on ne parlera jamais assez de ce roman. Magie, illusion, amour, Caraval de Stephanie Garber surfe sur ces trois thèmes avec habileté pour nous livrer une intrigue captivante et époustouflante

Depuis qu'elle est petite, Scarlett rêve de voir la troupe de Caraval s'arrêter sur son île pour une représentation. Mais ses lettres à Légende restent sans réponse. À dix-sept ans et sur le point de se marier, elle ne se fait plus d'illusion et veille comme elle le peut sur sa soeur, Donatella. Celle-ci ne cesse pourtant de s'attirer des problèmes, malgré les foudres de leur père. C'est à cet instant que Légende lui répond enfin...

Le récit s'ouvre sur les lettres de Scarlett à Légende. Des petits mots, dans lesquels on devine Scarlett, à différentes années : pleine d'espoir, de rêves et d'envies. À ses dix-sept ans, c'est pourtant face à une Scarlett résignée que le lecteur se retrouve. Beaucoup moins aventurière, plus sage, c'est une jeune femme qui craint son père et ne rêve plus à présent que de se retrouver loin de son autorité. La réponse positive - tant attendue - de Légende ne fait finalement pas l'effet qu'elle espérait. Si Scarlett n'a rien perdu de sa force et de sa détermination, ses espoirs sont ailleurs maintenant et assister à Caraval maintenant pourrait tout gâcher...
On le sait tous cependant, il n'y aurait pas de Caraval si Scarlett n'avait pas fait partie de l'aventure. Nous entraînant avec elle ! Et la rumeur dit que lorsque Légende veut quelque chose, il l'obtient. Et que veut-il exactement en faisant participer Scarlett ? C'est là que commencent la magie et l'illusion. L'une peut-elle être sans l'autre ? Préparez-vous à ne pas croire tout ce que vous verrez et tous ceux que vous croisez lors de Caraval, mais restez conscients que vos actes ont des conséquences...
Cette immersion dans Caraval, elle était totale et totalement waouh ! J'ai été fascinée par l'univers proposé par Stephanie Garber et la maîtrise qu'elle en faisait. J'ai peut-être un peu manqué de descriptions par moments, l'auteur s'attachant aussi beaucoup aux émotions de ses personnages, mais des lieux aux personnages, tout me semblait clair et précis dans mon esprit. Caraval est une lecture qui m'a fait voyager, loin, très loin. Tellement loin que je peinais à me défaire des personnages et de l'intrigue pour reprendre pied avec le réel.
J'ai trouvé cette intrigue géniale ! Le côté réel/pas réel de Caraval m'a poussée à ne plus réfléchir : impossible de faire des hypothèses, d'anticiper une révélation parce que l'auteur - le récit - se joue également de nous ; au même titre que Légende s'amuse des spectateurs et des joueurs de Caraval. Du coup, je me suis juste laissée emporter par ce roman, par Scarlett, partagée entre le jeu et ses objectifs. Par sa relation avec Julian, qui grandit, s'émousse, m'émerveille. Par la plume de l'auteur.
Caraval m'a stupéfiée, sans aller jusqu'au coup de coeur... J'ai adoré Scarlett, tout en ayant conscience que c'était un personnage qui ne pourrait pas plaire à tous. Je l'ai trouvée superbe, sérieuse, déterminée. Toutefois, son côté sérieux pourrait lui jouer des tours, autant dans Caraval qu'aux yeux d'autres lecteurs. Parce que, pendant un temps, on pourrait avoir l'impression qu'elle ne profite pas de l'aventure, trop concentrée sur sa soeur ou ses émotions. Par contre, j'ai craqué pour Julian et Dante, qui apportent du relief à la personnalité de Scarlett et à l'histoire. 

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre : 
« Elle imaginait que tomber amoureuse de lui devait être semblable à tomber amoureuse des ténèbres : effrayant et dévorant, mais magnifique lorsque les étoiles apparaissent. »

~~~~~~
Caraval de Stephanie Garber est un objet livre et une lecture magnifique ! La plume et l'univers construit par Stephanie Garber sont juste saisissants. Je suis tombée amoureuse de Caraval, des décors, de son côté enchanteur, de Julian Et je me suis énormément retrouvée dans le personnage de Scarlett. Une jeune femme forte et déterminée, mais qui se laisse parfois dépasser par son sérieux et ses objectifs
Caraval ne passe qu'une fois par an, et il n'est pas trop tard pour prendre vos billets ! 

L'avis des copines : 

+ Merci aux éditions Bayard pour cette lecture

lundi 22 mai 2017

=> Textrovert - Lindsey Summers <=

Lu en LC avec Lou lit là
Éditeur : Michel Lafon
Traductrice : Valentine Vignault
Genre : contemporain, romance, YA
Public : dès 13/14 ans
Nombre de pages : 266
Date de parution : 11/05/2017
Prix : 15,95€
- One-shot -

Résumé :
« Non seulement Keeley a échangé par accident son téléphone avec celui d’un autre, mais en plus elle va devoir attendre une semaine avant de pouvoir le récupérer car Tavin, le garçon qui a pris son portable, a quitté la ville !
Les deux lycéens vont coopérer pour se transférer leurs messages et, à force d’appels et de textos, apprendre à se connaître. Jusqu’à leur rencontre fatidique où Tavin n’a d’autre choix que de révéler son identité. Maintenant qu’elle connaît la vérité, Keeley peut-elle encore lui faire confiance ? Et comment leur relation, née du mensonge, peut-elle survivre à la trahison ? »

Avis :
Êtes-vous déjà à la recherche d'une lecture pour cet été ? Si oui, ne bougez plus : vous l'avez juste sous les yeux ! Et si vous cherchez seulement une lecture efficace, une romance sans prise de tête, vous êtes aussi au bon endroit. Textrovert est une chouette romance ado/YA qui a plus d'un bon argument entre ses pages pour vous faire craquer. Laissez-vous convaincre !

C'est la loose : Keeley a encore perdu son téléphone, le troisième en quelques mois. Heureusement, elle le retrouve finalement sous une table au snack de la fête foraine. Là où elle l'avait sûrement oublié. Mais le soir venu, elle reçoit un appel de Tavin. Ce n'est son téléphone qu'elle a retrouvé... De sms en appels, les deux jeunes gens finissent par apprendre à se connaître. Et lorsque Tavin revient enfin en ville, ils se rencontrent pour échanger leurs téléphones. Une rencontre qui pourrait tout changer...

Je me suis à nouveau laissé tenter par un roman repéré sur Wattpad ! Et c'est une lecture qui a finalement été une belle surprise pour moi. L'occasion aussi de me remettre un peu en question en découvrant au fur et à mesure des chapitres et révélations que j'étais assez clichée. En commençant Textrovert, je souhaitais découvrir un roman léger et une romance sans prise de tête. Plus que ça, c'est un récit qui a été très efficace et riche en surprise !
« Je suis une lectrice pleine de clichés ! », oui, je tiens à ce qu'on revienne sur ce détail avant d'aller plus loin. Quand je lis [vous aussi peut-être], je ne peux pas m'empêcher de faire des déductions, d'essayer d'anticiper les révélations, de faire mille et unes hypothèses. Ce que j'ai immanquablement fait avec Textrovert ! Et je me suis prise une grosse claque... Parce que mes premières idées - que j'ai partagées avec ma partenaire de LC, Loucy - étaient vraiment éloignées de ce qui m'attendait vraiment. Si l'intrigue de Textrovert semble surfer sur une intrigue légère, qu'on pense connaitre d'avance, Lindsey Summers a tout de même réussi à créer la surprise en insérant de belles révélations et en ménageant avec brio ses effets.
Puis tout est craquant/cute dans cette histoire. La relation Keeley/Zack, pour commencer. Ces jumeaux, depuis qu'ils sont tout petits, font tout ensemble. En grandissant, ils ont gardé un lien très fort : ils se protègent, s'épaulent, se soutiennent. Keeley ferait tout pour son frère, et inversement. Puis la relation Keeley/Tavin. Ils sont à la fois si différents, et si complémentaires. Tavin amène Keeley à poser un nouveau regard sur ce qui l'entoure, sa relation avec Zack - qui d'un oeil externe lui semble plus défavorable.
Au fil des pages, on suit ces diverses relations, de leurs débuts [pour Keeley et Tavin] à leur point d'implosion [Keeley/Zack, Keeley/Nicky]. On voit Keeley évoluer : prendre des choix pour elle, gagner en détermination et en confiance. Il en est de même pour Tavin. Leur rencontre va permettre à ces deux personnages d'affirmer leur personnalité. Lindsey Summers enrichit ainsi son roman, abordant avec maturité les thèmes du premier amour et des relations amicales/fraternelles.
Bref, je n'ai pu que craquer, m'exclamer, rire, soupirer , encore et encore jusqu'à la fin de Textrovert !

~~~~~~
Textrovert de Linsdey Summers a été une formidable découverte ! C'est un roman plein de fraîcheur et surprenant, que je vous recommande chaudement. La plume fluide et agréable de Lindsey Summers, l'idylle de Tavin et Keeley, l'univers du football américain (même si ce n'est qu'en fond), vous feront passer un excellent moment. Il y a beaucoup trop de choses adorables dans ce roman pour qu'il ne vous fasse pas craquer. Et en dehors d'être un roman craquant, c'est aussi une intrigue avec des personnages forts, des émotions vives et beaucoup de surprises.
C'est le moment de commencer l'été, lisez Textrovert !

L'avis des copines : 

+ Merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture

mercredi 17 mai 2017

=> Corbeaux - Juliette Lemaître [Manipulation, #1] <=

Éditeur : Hachette
Genre : dystopie, YA
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 393
Date de parution : 22/02/2017
Prix : 18€
- Dyptique -
- Tome 2, Renards, à paraître le 05/07/2017 - 

Résumé
« Liza vit avec sa sœur, à l’écart de la Société. Elle a promis de toujours la protéger, elle, la petite Anna qui n’a jamais su marcher.
Mais en quelques heures, leur destin bascule. Anna est capturée par la Milice.
Liza n’a pas le choix. Si elle veut revoir sa sœur, elle va devoir quitter le monde qu’elle connaît et entrer dans cette Société qui retient Anna prisonnière. Quitte à tomber dans le piège tendu par son président, un homme manipulateur et sans scrupules… »

Avis :
J'ai récemment craqué face à une nouvelle dystopie... française ! Corbeaux m'a tout d'abord attirée par sa couverture [elle claque, n'est-ce pas ?] et ma curiosité a pris le dessus pour en apprendre plus sur ce titre. Je l'ai enfin découvert et qu'il a été bon de retrouver une dystopie solide, avec des personnages forts, un suspense haletant et [presque] pas de romance. Au début, je n'y croyais pas non plus. Mais je viens de finir Corbeaux, le coeur gros d'enthousiasme ! C'est une dystopie classique, dans sa reprise des codes, mais qui est tout même parvenue à m'accrocher et à me faire vivre un très bon moment de lecture ! Chronique !

Depuis la disparition de leurs parents, Liza veille sur sa petite soeur, Anna. Elles sont nées et ont grandi en dehors de la Société et se refusent de la rejoindre. La ferme suffit à leur besoin, Liza y travaille dur chaque jour, s'occupant des bêtes, construisant des machines, semant et récoltant les productions. Anna, elle, reste à la maison : elle est incapable de marcher. À défaut, la jeune fille passe ses journées à lire. Et ses nuits à faire des cauchemars, parfois prémonitoires. Mais si elles ne veulent pas rejoindre la Société, elles ne pourront pas s'en cacher éternellement...

Je vous le dis d'emblée, le bon point de cette dystopie - le premier pour moi -, c'est le duo Liza/Anna. Leur lien réchauffe le coeur, leur amour et leur dévotion l'une pour l'autre nous attendrissent ; elles sont tout simplement craquantes ! Ce n'est pas chiant ou gnangnan, elles ne m'ont pas donné l'impression d'en faire trop, leur fraternité ne m'a pas paru impossible ou facile. Elles sont seulement tout l'une pour l'autre, à la fois touchantes et merveilleuses. On apprécie Liza pour son courage, sa détermination ; Anna pour sa vivacité et sa jeunesse.
Ensuite, il y a ce côté dystopie. Ce n'est plus un secret, c'est l'un de mes genres préférés ! Corbeaux en possède tous les codes : un gouvernement totalitaire, une société restructurée, un bonheur impossible, un élément étranger qui vient enrayer la machine. J'ai trouvé qu'il y avait tout de même un petit quelque chose en plus dans l'intrigue. C'est ce côté cruel/voyeurisme, qu'il me manquait parfois dans d'autres romans. Et Connor est juste parfait dans ce rôle ! 
Qui est Connor ? Le méchant de l'histoire, le chef de la Société. Il dirige la Société d'une main de fer, laissant ses Corbeaux [une sorte de milice] faire régner ses lois et ses ordres, propager la peur et la crainte dans ses rues. Stratège et manipulateur, il pimente un peu sa vie en se joignant à l'expédition qui part capturer Liza et Anna, et en faisant tout pour détruire le lien qui les unit... J'ai failli le prendre pour un gentil à un moment, puis cette lueur s'est vite éteinte. Nos émotions vacillent face à ce personnage, de la haine à l'espoir, de l'espoir au dégoût. 
Je craque pour les personnages principaux, je craque pour le genre. Ai-je craqué pour l'auteur ? Oui, j'ai aussi craqué pour Juliette Lemaître. Bon, au départ, j'étais pas vraiment folle de la plume. Les phrases sont courtes, ça donne un aspect succinct et manque de développement. Pourtant, au fur et à mesure des chapitres, l'écriture évolue et on entre dans plus de détails, on ressent plus d'émotions. J'ai rapidement fini par oublier qu'il s'agissait d'un premier roman, m'enivrant de l'ambiance et du suspense haletant qui grandit chapitre après chapitre. Je ne dis pas que je n'ai pas anticipé quelques grosses révélations, mais j'étais si bien dans ma lecture que ça passait tout seul.
Corbeaux, c'est donc un excellent premier tome - et premier roman ! De bons personnages, une bonne ambiance, une chouette plume, que demander de plus ! Une histoire qui tient la route, peut-être... Et je n'ai pas été déçue par le point. Non seulement j'ai été ravie et agréablement surprise de ne pas voir une grosse romance arriver et prendre le dessus sur la relation de Liza et Anna, mais en plus l'intrigue en elle-même était riche et intéressante. Juliette Lemaître mêle plusieurs thèmes dans son récit, qui s'accordent et se complètent. Du coup, forcément, la date du tome 2 est notée [et surlignée] dans l'agenda ! 

~~~~~~
Corbeaux de Juliette Lemaître est une dystopie française qui m'a beaucoup plu ! J'ai eu peur pendant les trois premiers chapitres en découvrant des phrases assez courtes, qui m'empêchaient de vraiment entrer dans le récit. Mais cette peur a disparu par la suite, grâce à plus de détails et une ambiance haletante. J'étais littéralement captivée ! Le duo de soeurs composé par Liza et Anna m'a sincèrement touchée par son amour, son courage et sa dévotion. Et d'autres personnages en général, comme Judith, Jake, Calim et Connor [je le confesse] n'ont pas manqué de m'émouvoir également par leur histoire. 
Je vous recommande chaudement ce récit, qui mêle - comme son titre l'indique -, famille, amour et manipulation dans un univers dystopique bien construit

+ Merci aux éditions Hachette pour cette lecture

lundi 15 mai 2017

=> Opération Pantalon - Cat Clarke <=


Éditeur : Robert Laffont
Collection : R jeunesse
Traductrice : Cécile Ardilly
Genre : jeunesse, contemporain
Public : dès 9/10 ans
Nombre de pages : 270
Date de parution : 23/03/2017
Prix : 14,90€ 
- One-shot -
- À découvrir également : Confusion ;
Cruelles ; A kiss in the dark ; Revanche ;
Perdue et retrouvée ; Girlhood (VO).

Résumé :
« L'uniforme, oui ! La jupe, non ! Liberté, égalité, pantalon !
Liv (ne l'appelez pas Olivia, il déteste ça) sait depuis toujours qu'il est un garçon et non une fille, mais le règlement très strict de son collège en matière d'uniforme lui interdit de porter un pantalon. Il lui faudra donc porter des jupes.
Commence alors l'Opération Pantalon. La seule manière pour Liv d'obtenir ce qu'il veut, c'est de mener bataille lui-même. Et il ne compte pas seulement changer les règles : il veut changer sa vie, un combat loin d'être gagné d'avance ! »

Avis :
Cat Clarke is back ! On ne l'avait plus lue depuis Perdue et retrouvée, elle nous est revenue avec un roman doux comme un bonbon et aussi pétillant qu'un feu d'artifice. Opération Pantalon est une histoire vive, colorée et intelligente, à dévorer dès 9/10 ans. En famille, entre amis, pour quelques heures de franche rigolade et d'échanges sérieux. Pour en parler. C'est un coup de coeur chavirant pour ma part ♡

Olivia préfère qu'on l'appelle Liv. Il préfère le skate aux poupées. Il aime porter des jeans et a horreur des jupes et des collants. Tout ce que son entrée au collège Bankridge lui sera finalement obligatoire. L'uniforme pour les filles consiste en une jupe courte, une chemise et un collant en laine - qui démange ! Là où les garçons ont droit au classique jean noir. Et que dire des enseignants qui n'acceptent pas de l'appeler Liv, du comportement de Maisie et des brimades de Jade ? Heureusement, il y a Jacob. Et l'Opération Pantalon.

Pour être honnête, j'ai commencé Opération Pantalon sans penser une seule seconde que je passerai un aussi bon moment avec ce roman. Okay, j'aime Cat Clarke  et ses récits d'amour depuis ma lecture de Confusion. Alors Opération Pantalon me faisait de l'oeil mais je n'étais pas d'emblée tout feu tout flamme. Il y a toujours en moi cette angoisse du « nouveau roman », plus encore lorsque l'auteur change de registre/thème/cible. Une angoisse très souvent infondée...
Opération Pantalon, un roman jeunesse ? Oui... Liv, le personnage principal, entre en 6ème, a des préoccupations et des jeux de son âge (et de celui de son petit frère). Le ton est léger, le format du roman court. Et à la quatrième de couverture le lecteur sait déjà qu'il sera face à une histoire contemporaine simple et divertissante... et non ! Liv est une jeune fille intelligente et drôle. Une préado qui se pose des questions sur son corps et ce qu'elle ressent. Et son histoire est beaucoup plus efficace que simple. Et aussi sérieuse que divertissante.
Opération Pantalon, un roman d'actualité ? Assurément ! Qu'on le prenne au second degré ou qu'on prenne justement le temps de parler de son fond. Le personnage de Liv permet d'aborder de nombreuses questions. Pour les plus jeunes lecteurs, c'est l'occasion de se comprendre et/ou de comprendre les autres, de passer un bon moment, de découvrir un récit qu'on ne voit pas toujours en littérature jeunesse. Pour les plus grands, Opération Pantalon reste un moment tendre, à l'écriture vive et à l'humour omniprésent.
Opération Pantalon, une opération réussie ? Immanquablement ! Je suis tombée sous le charme de tout ce que renferme ce roman et des personnages de Liv et Jacob. Finalement, ce n'est pas seulement l'histoire d'une jeune fille qui se bat pour ses droits et l'égalité, pour qu'on respecte ses choix et qu'on se respecte les uns les autres. Le récit va au-delà, plus loin que cela. Il est question d'amitié et d'aveux, d'acceptation de soi et des différences des autres. Opération Pantalon, c'est un roman pour s'ouvrir aux autres et à soi-même.

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre :
« Mais avec le temps, la douleur se transforme. Au début, ça brûle et ça transperce, comme si on vous plantait un poignard en plein coeur. Et puis à force d'entendre les mêmes insultes encore et encore, la douleur se mue en une sorte de souffrance sourde et palpitante - comme une rage de dent. Une douleur en arrière-plan qu'on arrive à ignorer plusieurs minutes d'affilée, sauf quand on est allongé dans son lit la nuit, et qu'on ne parvient pas à trouver le sommeil. C'est là que ça fait vraiment mal. »

~~~~~~
Opération Pantalon est le nouveau roman de Cat Clarke - et vous ne pouvez pas le manquer ! Une invitation pour les plus jeunes à découvrir un auteur avec laquelle ils pourront se divertir et grandir, rire et apprendre. Mais il ne faut pas voir seulement dans ce titre un récit purement jeunesse. Parce que le combat de Liv parlera aussi aux plus grands, tout en émotion et en humour. Vous ne pouvez que passer un bon moment entre ces pages ! Opération Pantalon est un coup de coeur pour moi et je suis certaine qu'il est en mesure de ravir le vôtre également.

+ Merci Babelio et R jeunesse pour ce coup de coeur ♡

mercredi 10 mai 2017

♦ Wake Up! #34 ♦

• Wake up ?
Un petit RDV qui me trottait dans la tête depuis un moment. A l'origine, je voulais l'intituler "What's up?", sauf qu'en faisant des recherches je me suis rendu compte que ce RDV existait déjà chez Sous ma couverture, que je découvre à l'occasion :D Comme l'idée que j'avais s'éloigne un peu de ce que propose Bookish Girl, j'ai changé de titre. Et c'est parti mon kiki ! 
• Quand ? 
Tous les premiers de chaque mois.
• Quoi ? 
Les sorties qui me tentent, les RDV littéraires à ne pas manquer, une PAL prévisionnelle. Du blabla ?
/!\ ATTENTION : article pouvant comporter des spoilers /!\
~~~~~~

Avril s'est terminé comme mai est arrivé : d'un coup d'un seul. Malade pendant une petite semaine, puis sur le retour, je n'ai pas vu passer les derniers jours d'avril, ni même les premiers de mai, entre le retour à la maison et la visite de mes beaux-parents. Mais j'ai doucement repris pieds chez moi, découvrant de merveilleuses réceptions. Ce mois-ci, j'ai une soif de lire énorme, et ça tombe bien. Parce qu'en mai, lis ce qu'il te plaît ! 

Les sorties du mois [non exhaustif] : 

La princesse de la nuit de Cassandra Clare [TMI - Renaissance, #1]
Éditeur : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 816
Prix : 19,90€
Résumé
« Cinq ans après les événements de Mortal Instruments, Emma Carstairs est prête à venger la mort de ses parents…
Après le meurtre de ses parents, Emma Carstairs rejoint l’Institut des Blackthorn pour devenir une redoutable Chasseuse d’Ombres. Et quand des crimes similaires sont découverts, elle est décidée à retrouver l’assassin et à se venger.
Mais dans sa quête de vérité émergent de nombreuses questions : que veulent dire ces étranges inscriptions sur les corps ? Pourquoi l’Enclave leur a-t-elle interdit de chercher le coupable ? Et surtout, pourquoi ses pouvoirs de parabatai deviennent-ils aussi puissants en présence de Julian ?
»

=> Quelle date ? Le 04/05.

Destiny de Cecelia Ahern
Éditeur : Hachette
Nombre de pages : 300
Prix : 18€
Résumé
« Dans le monde de Celestine North, chaque citoyen doit être Parfait. Quiconque commet la moindre erreur se voit marqué du sceau de l’Imperfection.
Pour qui a pris une mauvaise décision : c’est sur la tempe.
Pour qui a menti : la langue.
Pour qui a commis un vol : la paume de la main droite.
Pour qui s’est montré déloyal : le cœur.
Pour qui s’est écarté du droit chemin : la plante du pied droit.
Celestine mène une vie parfaite au sein d’une famille parfaite et au bras du petit ami parfait. Elle pense incarner l’idéal de la société.
Et si Celestine s’était trompée ? Si c’était le système lui-même qui était Imparfait ?
»

=> Quelle date ? Le 10/05.

Inséparables de Sarah Crossan
Éditeur : Rageot
Nombre de pages : 416
Prix : 14,90€
Résumé
« Grace et Tippi. Tippi et Grace. Deux sœurs siamoises, deux ados inséparables, entrent au lycée pour la première fois. Comme toujours, elles se soutiennent face à l’intolérance, la peur, la pitié. Et, envers et contre tout, elles vivent ! Mais lorsque Grace tombe amoureuse, son monde vacille. Pourra-t-elle jamais avoir une vie qui n’appartienne qu’à elle ? »

=> Quelle date ? Le 17/05.

La lectrice de Traci Chee [D'encre et d'or, #1]
Éditeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
Nombre de pages : 528
Prix : 18,90€
Résumé
« Il était une fois, et une fois il sera...
Ainsi commence l'histoire de Sefia, qui a perdu sa mère, son père, puis sa tante Nin à cause d'un étrange objet rectangulaire.
Ceci est un livre.
Dans un monde ou personne ne sait lire, Sefia va devoir poursuivre une triple quête de sens, de vérité et de vengeance. Épaulée par un mystérieux allié qui possède ses propres sombres secrets, elle va sillonner jungles et mers, au gré de ces histoires qui font l'Histoire avec un grand H...
»

=> Quelle date ? Le 18/05.

Un truc truc comme un biscuit craquant d'E. Lockhart
Éditeur : Casterman
Nombre de pages : 512
Prix : 17,90€
Résumé :
« J'ai 15 ans, 11 rendez-vous avec ma psy et 4 grenouilles en céramique.

Tel est le désespérant constat que Ruby fait de sa vie.
Sans compter qu'en 10 jours, elle a rompu avec son petit copain, s'est gravement disputée avec sa meilleure amie, a bu sa première bière (beurk), a été prise sur le fait par sa mère (aïe!) et a subi une attaque de panique colossale.
Mais Ruby a des réserves d'intelligence (et de mauvaise foi). Elle est surtout persuadée que l'existence est une aventure à haut risque totalement réjouissante, un vêtement tout doux mais qui gratte un peu...
Oui, mille fois oui, la vie selon Ruby, c'est finalement un truc truc comme un biscuit craquant !
»

=> Quelle date ? Le 31/05.


PAL prévisionnelle : 
Une grosse soif de lectures et un chéri un peu absent, ça donne pas mal d'idées... J'ai fini avril et commencé mai avec Corbeaux [Manipulation, #1] et J'ai avalé un arc-en-ciel. Et pour les semaines à venir, j'ai choisi : Les puissants, Les mystères de Larispem et Six of crows, les suites de ces deux derniers sortant ce mois-ci. J'aimerais aussi beaucoup découvrir Replica, Histoire éternelle, Mosquitoland et La vérité sur l'affaire Harry Québert. Aurais-je les yeux plus gros que le ventre ? 

IMM d'avril : 
Chez mes parents, j'ai fait quelques aller-retour à la boîte à livres, déposant et prenant au gré de mes envies. Puis je suis rentrée. C'est de la FO-LIE ! ♥

~~~~~~
Je vous souhaite un excellent mois de mai et de très belles lectures !