-->

Mes dernières chroniques :

       

mercredi 25 avril 2018

=> Libres et affamés (de rire, de vie et d'amitié) - David Arnold <=


Libres et affamés (de rire, de vie et d'amitié) / Kids of appetite 
Éditeur : Milan
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : David Arnold
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Traductrice : Maud Ortalda
Genre : ado, YA, drame
Public : dès 12/13 ans
Nombre de pages : 326
Date de parution : 21/03/2018
Prix : 15,90€
- One-shot -
- À découvrir : Mosquitoland -

Résumé :
« Ce roman commence par un décès et se termine par un meurtre.
Et, même si la police d'Hackensack aimerait en savoir plus, ce n'est pas un roman sur la mort.
C'est un roman sur : 
 - une famille de sublimes indésirables.
- un étrange jeu de piste pour disperser des cendres.
- un sous-marin abandonné au bord d'une rivière.
-  un collectionneur d'histoires et de tatouages.
- le langage intime des claquements de doigts.
- ce que signifie vraiment « être cool ».
- les couchers de soleil, les glaces et les Super Chevaux de course.
- l'amour de la peinture.
- l'amour de la musique.
- l'amour tout court. »

Avis :
Après avoir lu Mosquitoland l'année dernière, je me suis réjouie à l'annonce d'un nouveau roman de David Arnold ! Sans avoir été un coup de coeur, son premier roman m'avait beaucoup touchée et j'avais très envie de remettre le couvert avec cet auteur. Maintenant que cela est chose faite, je peux vous dire que Libres et affamés est un aussi bon roman que son prédécesseur. La plume particulière de David Arnold a encore fait des ravages !

Après une énième moquerie de ses demi-frères, Vic décide de partir, emmenant avec lui les cendres de son père. À l'intérieur de l'urne, le jeune homme trouve une liste de lieux où son père souhaite être « déposé ». Si sa mère ne l'a jamais fait à ce jour, Vic sera celui qui exaucera les dernières demandes de son père. Il se met en route. Son histoire croise celles de Baz et Zuz, Mad et Coco. La bande recueille le nouveau venu, et choisit de l'aider.

Avant de commencer ma lecture, je reconnais ne pas avoir beaucoup fait attention à la quatrième de couverture. J'ai fait confiance aux deux premières phrases, à l'auteur et au titre/sous-titre. Libres et affamés de David Arnold est un roman singulier, qui réserve bien des surprises à son lecteur ! À commencer par son résumé énigmatique, je n'ai rien vu venir dans ce récit, me laissant surprendre par son cour et ses révélations. Pas de grosses actions, mais l'intrigue a tout de même joué avec mon palpitant.
L'histoire se concentre sur cinq personnages : Vic, Mad, Baz, Zuz et Coco, et la narration alterne les points de vue de Vic et Mad. Tout se passe sous leurs regards, et c'est grâce à eux qu'on en apprend plus sur eux-mêmes comme sur les autres personnages. Leur passé, leur vécu, se délie au fur et à mesure que chacun veut bien se raconter à Vic, fraîchement arrivé dans la bande formée par Baz, Zuz, Mad et Coco. Tout du long, on aimerait en savoir plus, les découvrir d'emblée, quand un détail semble manquer. Pourtant, c'était aussi bon d'apprendre à les connaître petit à petit, chapitre après chapitre. L'effet est d'accrocher le lecteur, de le retenir et de le rendre accro.
L'écriture de David Arnold est vraiment brillante. Elle a quelque chose d'original, de vif et d'impulsif, la rendant unique. Ici, elle sert un récit délicat, émouvant. Les émotions des personnages sont écrites avec justesse, redoublant d'intensité grâce à l'originalité de la plume, la sensibilité de l'écriture. L'histoire vient toucher différents thèmes, venant à leur tour affecter le lecteur. La perte, le deuil, la reconstruction, la solitude, l'amitié, chaque personnage a une histoire différente, mais a affronté les mêmes sentiments.
Le récit aurait pu être celui d'un simple road-trip. Pourtant, il est au-delà de ça. Tout se passe dans un commissariat, entre questionnements et flash-back. De prime abord, le lecteur n'a pas toutes les cartes en main pour comprendre ce qu'il se passe. Un commissariat ? Un meurtre ? L'histoire se déroule comme un film dont on commencerait par la fin. L'effet est superbe ! Loin d'être ennuyant ou incompréhensible, je retraçais les histoires de Mad et Vic avec avidité. Le mystère planant, et cette urgence dans le ton des personnages, donnent un rendu hyper addictif.

~~~~~~
Libres et affamés de David Arnold est assurément à se procurer ! Si vous aimez les récits entiers, les plumes originales et les personnages touchants, il est pour vous. Dépaysement garanti, c'est un roman singulier qui vous attend. Personnellement, ce deuxième roman est à la hauteur de Mosquitoland, et même un peu mieux

Vous pourriez aimer

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, mais tu me l'as vendu ^^ J'aime beaucoup ce type d'ambiance douce amère, et ça fait un moment que je n'ai pas lu de road trip :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥