-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 23 juillet 2014

=> Belle époque - Elizabeth Ross <=

Je venais de quitter Paris, j'étais encore un peu nostalgique [même si à dire vrai, je le suis toujours un peu], et je me promenais dans une librairie du coin. Mes yeux se sont posés sur une couverture bleue, une jeune fille avec la tour Eiffel en fond. On en avait dit du bon sur la blogo. Pourquoi pas ? C'est ainsi que j'ai craqué pour Belle époque d'Elizabeth Ross. 

Éditeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
Genre : roman, historique
Public : dès 15 ans
Nombre de pages : 432
Date de parution : 14/11/2013
Prix : 17,90€

Résumé :
"Lorsque Maude Pichon s'enfuit de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage dont elle ne veut pas, elle monte à Paris, ville-lumière en ébullition à la veille de l'exposition universelle de 1889. Hélas, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi rapidement que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle : « On demande de jeunes filles laides pour faire un ouvrage facile. » L'Agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre : le repoussoir. Son slogan ? « Louez un faire-valoir, vous en deviendrez d'emblée plus attirante. » Etranglée par la misère, Maude postule..." 

Avis
J'ignore pourquoi je n'ai pas sorti ce titre de ma PAL plus tôt... Alors je le dis tout de suite : si vous êtes sur le départ et que Belle époque est également sur vos étagères, attendant d'être lu, je vous encourage vivement à le mettre dans la valise ! Une lecture idéale pour la plage/le lac/la montagne ou à dévorer lors de cette journée pluvieuse pendant laquelle vous ne pourrez pas sortir. C'est un roman efficace et léger, qui se lit tout seul et fait même la prouesse de vous surprendre, pourquoi dire non ? 

1889. Maude vit dans la campagne bretonne et n'aspire qu'à rejoindre Paris, la ville-lumière en pleine ébullition. Alors un jour, elle prend la recette de l'épicerie de son père et la poudre d'escampette. En peu de temps, la voilà installée à Paris, prête à vivre ses rêves. Mais la jeune fille peine à trouver sa place et la ville avale rapidement le peu qu'elle avait. Maude se voit déjà sous les ponts quand elle tombe par hasard sur une annonce. Une agence recrute des repoussoirs, des jeunes filles et femmes laides qui pourraient servir de mise en valeur à une clientèle aisée. Maude peut-elle faire la difficile ? 

Hormis deux trois soucis avec la traduction, je crois que j'ai tout aimé dans ce roman Les personnages et le contexte historique m'ont charmée, ce à quoi je ne m'attendais pas de prime abord. Je suis plutôt addict des atmosphères contemporaines ou dystopiques, surtout en ce moment, mais je me suis dit qu'un peu de changement ne faisait pas de mal. Eh bien, on ne peut plus vrai ! J'ai été séduite par ce vieux Paris, qu'Elizabeth Ross a retranscrit à merveille, tant dans son ambiance que dans son architecture. J'avais l'impression d'y être, de fouler les pavés de la Capitale aux côtés de Maude, d'observer la tour Eiffel en construction. 
En parlant d'elle... Maude est un personnage sympa, auquel j'ai très vite accroché. Elle est pleine d'espoir et de rêves, persuadée que tout se réalise à Paris. J'ai beaucoup aimé lire ses débuts dans la Capitale, la voir prendre ses repères, chercher sa place. En fait, je me suis beaucoup reconnue dans son personnage ! J'ai eu de la compassion pour elle, et j'ai été en même temps galvanisée par sa détermination et le courage dont elle a fait preuve dans un premier temps. 
Cependant, cela n'a pas empêché que je finisse par la trouver un peu trop naïve par la suite... Une fois embauchée, j'ai vu Maude prendre trop d'assurance, oubliant d'être méfiante et de rester sur ses gardes. Mais ne finirions-nous pas tous comme ça dans un cas similaire ? Lorsqu'on se sent à l'abri, pourquoi se retenir de profiter ? Et alors on voit une autre Maude se profiler, plus frivole, presque ingrate... Heureusement, elle a vite remis les pieds sur terre. 
Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants. Il y a Isabelle et Mme Dubern, fière représentante de la bourgeoisie pour l'une, jeune femme aux volontés révolutionnaires pour l'autre ; Marie-Josée, qui m'aura impressionnée par sa gentillesse et sa clairvoyance ; Xavier de Rochefort et Antoine d'Avaray, qui m'auront bien eue tous les deux ; Durandeau - le fondateur de l'agence - dont le portrait est exécrable au possible ; Paul Villette, musicien paumé à la recherche de son art... Ils étaient tous vecteurs des pensées et des moeurs de l'époque. J'ai apprécié la réalité de ces personnages, leur aspect concret, mais aussi l'humanité que certains ont montrée.
L'auteure a une plume légère et fluide, on entre dans l'histoire avec facilité et elle a réussi à se trouver là où je ne l'attendais pas. Bien entendu, ce n'est pas un livre d'action, où l'histoire rebondit et le rythme s'accélère à chaque page. Mais l'auteure a quand même su créer des rebondissements et entretenir une certaine addiction, que j'ai notamment ressentie dans la coupe des chapitres, dans l'avancée de l'intrigue. Pour preuve, j'ai souvent eu du mal à reposer mon livre, me réclamant toujours un paragraphe ou même un chapitre de plus
Au final, j'ai été convaincue par Belle époque, qui possède également une très belle morale. Elizabeth Ross a su jouer avec brio des apparences, tant dans l'idée de repoussoir que pour ses propres personnages. Chacun d'eux avait une double facette, jouant tantôt de l'une, tantôt de l'autre, ou alors cachant l'une pour mieux mettre en avant l'autre. Il y a vraiment dans ce roman une réflexion très forte sur le reflet que l'on a de soi, comme celui que les autres ont de nous. J'ai été conquise

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre : 
"Le choc que l'ont peut éprouver en voyant une pièce remplie de femmes laides s'émousse avec le temps. On finit par voir au-delà des apparences, des défauts et des difformités, pour faire connaissance avec l'âme et la personnalité de chacune. La laideur physique peut s'effacer à grâce à la conversation, l'humour, l'esprit, et même la grâce. Mais lorsqu'une cliente choisit son repoussoir, tout cela est relégué à l'arrière plan. Une fille débordante d'humour et de vitalité peut se métamorphoser en moins d'une seconde sous le regard d'une cliente (cette métamorphose, je l'ai vue de mes yeux). Elle se fige, son regard s'éteint et elle rentre en elle-même. Ne reste plus qu'une coquille vide, une apparence disgracieuse, une silhouette mal tournée. Heureusement, le naturel revient au galop dès que ses bourreaux quittent la pièce ; entre-temps, rien ne peut l'atteindre."

~~~~~~
Belle époque d'Elizabeth Ross est un titre que je vous recommande chaudement, à lire cet été si vous le pouvez, sinon cet hiver pour vous plonger dans la saison avec Maude ! Les personnages de ce roman sont à la fois surprenants et agaçants, attachants et inconscients. On prend plaisir à suivre leur évolution et leur pérégrination, leurs rêves et leurs projets. Le tout sur fond du vieux Paris, dominé par la bourgeoisie et le paraître. On ne peut qu'aimer

+ La nouvelle du Repoussoir de Zola en fin de roman ! 

14 commentaires:

  1. J'ai l'impression que mon commentaire n'est pas passé^^ : ce livre me tentait déjà beaucoup, mais avec une aussi bonne chronique il faut que je me le prenne ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il était bien passé ;) C'est juste moi qui n'avais pas encore validé ^^
      Merci :3

      Supprimer
  2. Je l'avais adoré ♥ je suis contente que tu ai aussi aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ♥ Et moi donc, je pense qu'il faudrait être difficile pour y trouver à redire ^^

      Supprimer
  3. Je suis contente que ce roman t'aie plu, je l'ai beaucoup aimé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est qu'il a beaucoup plu ce roman, on dirait ! ^^

      Supprimer
  4. J'avais choisi la même citation pour résumer le livre. Je trouve que celle-ci rend vraiment compte de la profondeur de ce livre, qui en abordant un sujet de superficialité (la beauté extérieure) nous pousse vraiment à nous interroger sur les relations que nous entretenons.
    Très bonne chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a dû en penser la même chose ! Parce que je trouve aussi que c'était celle qui reflétait le mieux Belle époque et son fond.
      Merci :3

      Supprimer
  5. Je suis contente qu'il t'aie également plu ! =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a fait l'unanimité chez toi aussi ? ^^ Cool :D

      Supprimer
  6. J'ai bien aimé ce livre mais autant que toi d'après ton avis ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était franchement une très bonne lecture ! Et je suis contente de voir que ce roman a autant plu ^^ [j'avais lu très peu d'avis dessus après l'avoir acheté, donc j'étais un peu dans le vague quant à sa côte x)]

      Supprimer
  7. J'avais déjà hâte de lire ce livre mais après ta chronique j'ai encore plus hâte de le découvrir ^-^
    ~Maya~

    RépondreSupprimer
  8. C'est aussi un livre que j'avais beaucoup aimé ! Contente que tu aies passé un bon moment en sa compagnie ;)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥