-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 15 juin 2016

=> Les ensorceleuses - Chloé Varin <=

Éditeur : Michel Lafon 
Genre : ado, fantastique, contemporain,
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 223
Date de parution : 09/06/2016
Prix : 15,95€

Résumé
« Horoscope du jour
Poissons : les réponses à nos questions se trouvent parfois là où on s'y attend le moins. Faites confiance à votre instinct.

Clémentine est française. Flavie est québécoise. Un océan les sépare et pourtant, le d'un été magique en Provence, elles ont tout partagé.
Mais quand le séduisant Grégoire les trahies, elles ont décidé de le lui faire payer... Depuis, elles ne se sont plus revues.
Un an plus tard, les deux complices décident de se retrouver là où tout a basculé. Jusqu'où seront-elles prêtes à aller pour réparer le mal qu'elles ont causé ? »

Avis
Avec ce temps, on a bien besoin d'un soupçon d'été, avant le vrai (le bel) été ! C'est dans cette idée que je me suis plongée dans Les ensorceleuses de Chloé Varin. Certes, un roman plutôt court, qui laisse une impression de trop peu, mais dont l'histoire et la plume sont tout de même efficaces. Magie, trahison et amitié sont au rendez-vous avec Flavie et Clémentine, deux jeunes filles perturbées par un garçon, Grégoire Gréco, et ce qu'elles lui ont fait...

Flavie vit au Québec, Clémentine en France. Elles se rencontre l'été de leur quinze ans, à Lourmarin, une petite ville provençale. Passés quelques rires sur les expressions étranges de Flavie, Clémentine et elle finissent par se lier d'amitié. Une amitié qu'un garçon va mettre à mal : Grégoire. Orgueilleux, sûr de lui, il ne se rend pas compte des sentiments de Clémentine et préfère jouer avec Flavie. Le jeu tourne mal, les deux jeunes filles décident de se venger. Mais après la vengeance, le temps des regrets... 

Les ensorceleuses, ce sont quelques deux cents pages qui m'ont fait oublier la pluie qui cognait la terrasse, qui frappait les vitres. Flavie et Clémentine ont réussi à me faire partager un peu de leur soleil et de leur amitié rayonnante. Même si au commencement du récit, elle est un peu aux oubliettes. Un an après leur vengeance à Lourmarin, Flavie envoie des mails à Clémentine sans qu'aucune réponse ne lui soit retournée. Pour cause, chacune s'en veut de ce qui est arrivé à Grégoire, de ce qu'elles ont fait. Ce qui pourrait finalement les réconcilier... 
Les chapitres alternent les points de vue de Clémentine et Flavie. La première a plutôt les pieds sur terre, la tête sur les épaules, là où Flavie est davantage vadrouilleuse et branchée ésotérisme. Ce sont deux personnages assez différents et complémentaires en même temps. Leur réconciliation a quelque chose de touchant. Non seulement elles se manquent, mais elles souhaitent aussi réparer le tort qu'elle pense avoir causé à Grégoire. Grégoire qu'on aimerait haïr, qu'on se surprend finalement à apprécier. 
Si le fil de l'intrigue se dessine facilement, Chloé Varin veille à laisser planer le doute et le mystère sur l'accident qu'elles ont causé, le comment et le pourquoi. Une révélation qui va crescendo, détail après détail, entretenant l'effet ensorcelant, l'idée d'un possible. Le lecteur finit ainsi par découvrir chaque élément au fil de l'intrigue, grâce à des flash-back bien amenés qui replongent lecteur et protagoniste dans ce premier été. 
Un premier été somme toute commun : une ville de campagne, du soleil, des expériences et le premier amour. Puis la rentrée, pleine de désillusions et de fausses promesses. Clémentine perd ses amies, la mère de Flavie part en Inde pour un CDI (Congé à Durée Indéterminée - un besoin de se ressourcer). La maison des parents de Clémentine à Lourmarin a brûlé, Flavie est défigurée par de l'eczéma. Et leur amitié a disparu. Flavie y voit des conséquences à ce qu'elles ont fait. Réparer le mal qu'elles ont commis pourrait peut-être arranger les choses, entre elles et pour elles. 
Hasard ou magie ? Le doute reste entier, même à l'issue de la lecture ! Quoi qu'il en soit, Chloé Varin nous plonge avec Les ensorceleuses dans une belle histoire d'amitié, sans prise de tête, agréable à lire. L'auteur aborde dans son roman des thématiques intéressantes, peu développées mais non moins présentes et importantes. Une aventure estivale où il sera question d'amitié, de magie, d'acceptation et de pardon. 

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre : 
« C'est la vie elle-même qui est fantastique, un point c'est tout. Et, pour reprendre les mots de Truffaut, elle a beaucoup plus d'imagination que nous ! »

~~~~~~
J'ai passé un chouette moment en compagnie de Chloé Varin et de ses Ensorceleuses ! C'était une lecture fraîche, agréable et divertissante. Et qui ne perdait tout de même rien en originalité et en attrait. Clémentine et Flavie sont deux personnages intéressants. Elles sont drôles, vives et leur détermination/culpabilité nous attache vite à ces deux jeunes filles. Leur amitié perdue aussi. Leur histoire sonne comme un écho à nos propres vacances : ces étés pleins de rencontres, d'expériences, d'amourettes. La magie en moins, je vous l'accorde ! 

+ Merci aux éditions Michel Lafon

Challenge jeunesse/young adult : 25/65

6 commentaires:

Merci pour votre petit mot ♥