-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 21 octobre 2015

=> Nous les menteurs - Emily Lockhart <=

C'est souvent que je vois passer des romans en VO anglais qui me donnent une furieuse envie de me jeter dessus et me font regretter de ne pas sérieusement avoir suivi tous mes cours d'anglais... Alors, j'apprécie encore plus quand les droits ne tardent pas à être achetés et qu'ils finissent dans nos mains, prêts à lire. Récemment, Nous les menteurs m'avaient tapé dans l'oeil sous son titre We were liars... Quelle joie cela a été de le découvrir dans le catalogue Gallimard, puis plus tard dans ma librairie. Et sans étonnement de ma part, j'ai eu un gros coup de coeur ♥ 

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Traductrice : Nathalie Peronny
Genre : contemporain, YA
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 288
Date de parution : 04/05/2015
Prix : 14,50€

Résumé
« Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs.

Un accident. Un secret. La vérité.

Un drame familial époustouflant où culmine le suspense. Une lecture qui, à peine terminée, donne envie de retrouver à la première page pour recommencer... »

Avis
Nous les menteurs... Avec sa couverture enjôleuse, son allure de roman d'été, je n'étais pas certaine de ce que j'allais y découvrir. Légèreté ou facette ? Comme on le dit, l'habit ne fait pas le moine et sous ses airs joyeux et frivole se cache en fait quelque chose d'inattendu, de beaucoup plus profond, de beaucoup plus sombre. Le résumé nous le révèle déjà à moitié, la lecture ne fait que le confirmer au fur et à mesure ! Romance, manipulations, secrets et argent, des éléments qui ne font pas toujours bon ménage, savamment additionnés par Emily Lockhart dans un roman YA tout à fait poignant et addictif

C'est l'été, et comme chaque été, Cadence et sa mère partent rejoindre toute la famille Sinclair sur leur île privée, achetée par le grand-père. Tout le monde s'y rend, Cadence y retrouve ses cousins, ses deux tantes, ces grands-parents, et Gat, qu'elle aime en secret. Mais si l'été s'annonçait beau et riche d'événements, la jeune fille n'en garde cependant aucun souvenir, des suites d'un traumatisme crânien. Deux ans plus tard, Candence revient sur l'île... Il est temps pour elle de se rappeler.

Alternant avec habilité présent et passé, grâce à des flash-back judicieusement insérés, on revient avec Cadence Sinclair, notre héroïne, sur les étés qu'elle a passé avec les menteurs. Le groupe des menteurs, ce sont trois cousins et un ami : Johnny, Mirren, Cadence et Gat. Le premier, c'est un peu le grand frère de tous, Mirren l'ado rêveuse et flâneuse, Cadence est elle plus solitaire et terre à terre, tandis que Gat n'a lui rien d'un Sinclair. S'il adore venir passer ses étés avec les Sinclair, il est révolté par l'extravagance de cette famille, par ceux qui jettent l'argent par les fenêtres. Un quatuor fort sympathique, qui m'a beaucoup plu et beaucoup émue.
Perturbant, unique et bouleversant, c'est ainsi que je définirai Nous les menteurs. Si je m'attendais à une fracassante histoire familiale, à une intrigue faite de secrets et de manipulations, j'ai été surprise par la tournure du récit. Tout d'abord, le fond romance apporté par le lien Gat/Cadence. Si cette intrigue n'est pas centrale, elle n'en est pas moins déterminante pour l'avancée de l'histoire. Et ce petit quelque chose que je ne peux pas dévoiler, ce secret qui mène à une révélation qu'on n'attend pas. Emily Lockhart mène son lecteur avec talent, et pas forcément sur la bonne piste.
Plus qu'une fresque familiale, c'est aussi l'histoire de Cadence, qui essaie de se reconstruire depuis l'été 15 (celui de ses quinze ans donc). Elle se souvient s'être retrouvée sur la plage, seule, et d'être entrée dans l'eau avant d'avoir été avalée par les vagues. Mais en dehors de ça, l'été 15 reste très flou pour elle, et personne ne semble vouloir répondre à ses questions. J'ai totalement craqué pour ce personnage vivant, fort et en quête de vérité. J'ai aussi fondu pour Gat, un peu rebelle, qui n'appartient à la famille Sinclair. Sérieux, pragmatique, Gat est également un protagoniste tendre et mystérieux. Quant à la romance Gat/Cadence, elle a été merveilleuse, avec un côté presque onirique, tant tout se qui se passe sur l'île semble déconnecté du reste du monde, pour Cadence comme pour le lecteur.
Nos personnages ne se retrouvent qu'à l'été venu, sur leur île privée, où chaque soeur de la famille Sinclair possède sa maison. Mais en dehors de ces deux mois où ils font les quatre cents coups, nos menteurs ne se retrouvent pas, ne connaissent rien de la vie de chacun. C'est un monde qui semble inaccessible, dans lequel Emily Lockhart nous introduit avec justesse. Un monde fait de non-dits et de rivalités, de faux-semblants et de secrets. Il y a un soupçon d'irréalité dans cette histoire, l'auteur nous plonge dans un univers si différent, qu'on s'imagine à peine en temps normal.
Je suis ressortie de ma lecture à bout de souffle, choquée et bluffée. Choquée à cause du final, parfait, mais que je n'avais absolument pas envisagé. Bluffée par le génie d'Emily Lockhart, qui m'aura entraînée là où je ne m'attendais pas à aller. Dans sa construction, dans son déroulement, Nous les menteurs a un attrait particulier, une narration qui happe le lecteur dès les premières pages et ne le relâche qu'une fois tout révélé. Mais êtes-vous prêt à découvrir les secrets de la prestigieuse et richissime famille Sinclair ?

~~~~~~
Nous les menteurs d'Emily Lockhart est un roman auquel je ne me suis pas attendue ! Addictif, prenant, j'ai eu beaucoup de peine à relâcher ma lecture lorsqu'il le fallait et à ne pas partir au moindre indice que me livrait l'auteur. Cadence est un personnage à fleur de peau, courageux, que j'ai vite eu envie d'aider et de serrer dans mes bras. Le lecteur s'identifie rapidement, noue un lien avec elle et comprend d'emblée son besoin de savoir. Même si la tension palpable et planante qui s'accroche à chaque page nous laisse présager une fin brutale. Pour autant, j'ai trouvé celle-ci en tout point parfaite !

Chez les copines : 

12 commentaires:

  1. Je suis très très très contente que tu ais aimé ce roman. <3 Il est vraiment exceptionnel ! Et je suis d'accord avec toi la fin est parfaite et tellement inattendue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exceptionnel est un mot qui lui convient tout à fait ! ♥

      Supprimer
  2. Un roman marquant, dont j'ai encore bien l'histoire en tête, alors que ça fait un moment que je l'ai lu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il nous hantera pendant un moment...

      Supprimer
  3. ça me donne encore plus envie de le lire (comme d'hab quoi :() mais ça va pas tarder car je l'ai commandé à la bibli (il y'a quelques mois déjà)...). Donc je me jetterais dessus quand il daignera arriver :p♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah !! J'espère qu'il te plaira :D

      Supprimer
  4. Ce livre me tente beaucoup ! Ta chronique est très bien écrite♥ :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥