-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 5 août 2015

=> Invisibilité - Andrea Cremer & David Levithan <=

Depuis un certain roman, A comme Aujourd'hui, je suis aux aguets dès que j'entends le nom de David Levithan. Alors, savoir qu'un nouveau titre de sa plume allait paraître en juin, forcément, j'ai suivi cela de près. Jusqu'à sa sortie. Aujourd'hui, je vous retrouve pour vous parler de Invisibilité, écrit par David Levithan et Andrea Cremer. Un auteur que je voulais relire et une auteur que j'ai découverte. Verdict ?

Éditeur : Michel Lafon 
Traducteur : Philippe Mothe
Genre : YA, fantastique
Public : dès 14 ans
Nombre de pages : 432
Date de parution : 11/06/2015
Prix : 15,95€

Résumé
« Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu'au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais. »

Avis
C'est toujours quelque chose de s'apprêter à retrouver un auteur qu'on aime d'amour. On a tellement d'attentes, même inconsciemment : on espère que la magie fonctionnera à nouveau, qu'il réussira à nous transporter comme il l'a déjà fait. Et on fonce les yeux fermés sur cette valeur sûre. Des fois, tout fonctionne comme la première fois ; d'autres fois, ça se complique... Invisibilité, je l'ai aimé, mais pas complètement. Stephen, je l'ai adoré, mais pas complètement. L'histoire, elle m'a emballée, mais pas complètement. Que s'est-il donc passé ? 

Stephen est invisible depuis toujours. Ses parents ne l'ont jamais vu. Il ne s'est jamais vu. Jusqu'au jour où Elizabeth emménage sur son pallier. Sans qu'ils sachent pourquoi, cette jeune fille est capable de le voir, de l'entendre, de le toucher. Stephen n'est plus vraiment seul. Mais cette découverte s'accompagne rapidement de questions, qui seront suivies de réponses... Elizabeth pourrait délivrer Stephen de son invisibilité. Une délivrance qui a un prix.

Invisibilité est un roman qui m'a prise de court, dans le bon comme dans le mauvais sens du terme. J'avais hâte de retrouver la plume de David Levithan. J'avais hâte de découvrir celle d'Andrea Cremer. J'avais hâte de pouvoir lire ce titre, cette histoire qui semblait bien particulière, un brin fantastique. Pourtant... J'ai été perdue par endroits, ennuyée à d'autres, pas totalement convaincue par certains personnages, par certaines de leurs actions, mais j'étais malgré tout incapable de lâcher ce roman, de le refermer sans en connaître le fin mot. 
L'intrigue, premièrement centrée sur l'invisibilité de Stephen, m'intéressait énormément. Je ne savais pas à quoi m'attendre, mais le sujet me parlait beaucoup. De même qu'on a rêvé un jour d'immortalité, on rêve aussi parfois de pouvoir disparaître des yeux de tous dans certains moments. Pour Stephen, c'est au quotidien... Ce qui avait de quoi soulever chez moi moult interrogations. D'autant plus que Elizabeth est l'unique personne capable de le voir. Pourquoi ? Comment ? Par la suite, les auteurs ont étoffé l'intrigue, l'ont complexifiée, ce qui n'a pas toujours été une partie de plaisir.
Sans grande surprise, on apprend que Stephen est victime d'une malédiction, que seule Elizabeth peut arrêter. Jusque là, les tenants et aboutissants se tenaient pour moi. J'ai toutefois trouvé par la suite les explications un peu pompeuses, parfois pas très claires. Les auteurs m'ont perdue dans de nombreux détails [trop de détails ?], si bien que cet univers qui me plaisait, cette touche de fantastique tout à fait charmante, m'a finalement ennuyée. Puis le sujet a entraîné quelques longueurs, et j'ai été doublement ennuyée
Ce qui m'a retenue, c'est le personnage de Stephen, son invisibilité et l'idée de base d'arrêter sa malédiction. Malgré les longueurs que cela a pris, je voulais savoir ce qui lui arriverait, s'il lui serait un jour possible de se voir et d'être vu. Parce que j'ai beaucoup aimé ce personnage, d'abord timide et en retenu, un peu passif, mais ensuite avide d'avoir la vie qu'on lui a en quelque sorte volé. Son histoire est du genre chargée, pleine d'émotions, et je me suis rapidement laissée attendrir. Il en est allé de même pour le personnage de Laurie. A l'inverse, j'ai beaucoup coincé avec Elizabeth. C'est une protagoniste que j'ai eu du mal à suivre alors qu'elle avait un fond intéressant. Et je pense que c'est de son point de vue que l'intrigue amoureuse entre Stephen et elle m'a semblé trop rapide.
Bref, Invisibilité aura été une lecture en dents de scie... Je me prenais régulièrement à espérer les chapitres du point de vue de Stephen, puisque la narration est alternée entre le sien et celui d'Elizabeth. Mon amour pour David Levithan ne fléchit pas, je reste toujours curieuse de retrouver Andrea Cremer. Le final, même s'il m'a beaucoup plu, n'aura pas réussi à rattraper les quelques bémols de cette lecture. L'intrigue me promettait de l'originalité, il y en a eu ; une romance, il y en a eu ; des personnages à la vie trouble, il y en a eu. Mais je n'ai pas pu accrocher complètement au récit. 

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre : 
« Tantôt je reste assis sur un banc plusieurs heures d'affilée. Tantôt je me promène. A chaque instant, j'observe. Les touristes et les habitués. Les gens qui sortent leur chien tous les jours à midi pile. Les bandes d'adolescents où chacun cherche bruyamment à attirer l'attention des autres. Les personnages âgées qui demeurent assises elles aussi, l'oeil aux aguets, comme si elles avaient tout leur temps alors qu'au fond elles savent qu'il n'en est rien. Tous, je les vois. J'entends leurs conversations, je suis le témoin de leurs ruminations intimes. Je ne prononce jamais une parole. Leur esprit est accaparé par les oiseaux, les écureuils, le vent.
Je n'existe pas. Et pourtant j'existe. »

~~~~~~
Invisibilité d'Andrea Cremer et de David Levithan n'aura pas totalement opéré avec moi ! Tantôt touchante, tantôt ennuyante, l'histoire de Stephen et d'Elizabeth monte rapidement dans les tours, à la façon d'un coup de foudre - qui m'a paru trop facile. Par la suite, les auteurs m'ont perdue dans trop d'explications et certains chapitres parfois longs. J'ai tout de même passé un moment sympa, mais pas aussi bon que celui auquel je m'attendais. Le récit reste bien mené, assez captivant en tout cas pour m'avoir donné envie de poursuivre ma lecture jusqu'au bout. 
Et si votre amour habitait sur le même pallier que vous, mais qu'il était invisible...

+ Je remercie les éditions Michel Lafon pour cette lecture

Chez les copinautes :
Léa Touch Book

15 commentaires:

  1. je pense quand même me laissé tenter par cette lecture. le côté invisibilité me plait beaucoup !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aussi ce qui m'attirait chez ce roman. N'hésite pas à te laisser tenter, j'ai vu qu'il a raflé aussi de très bonne note :)

      Supprimer
  2. La couverture est très jolie et le résumé donne envie... Mais l'histoire ne me tente pas =/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le visuel est magnifique, je suis bien d'accord ♥.♥

      Supprimer
  3. On a pas accroché dans la team Léa Touch Book, la romance est un peu trop "gentillette" ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de voir votre avis ! :)

      Supprimer
  4. Olalala je m'inquiète pour ce roman les avis semblent tous les mêmes :(.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a tout de même eu de bons avis par endroits, et l'histoire n'est vraiment pas mauvaises. Ce qui ne l'a pas fait pour un peut le faire pour un autre ;)

      Supprimer
  5. Bon, je ne lirais pas je pense! Les romances trop rapides, c'est toujours bof chez moi^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, c'est un coup de foudre très rapide xD

      Supprimer
  6. Ça été une lecture mitigée pour moi, j'ai eu du mal avec la romance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups... Heureusement, ce n'était pas totalement un mauvais moment :)

      Supprimer
  7. J'ai trouvé ton avis très intéressant !
    Depuis que j'ai lu WIll&Will, j'adore la plume de David Lévithan, et je suis franchement pressée de lire l'un de ses livres. ( bon, j'ai A comme aujourd'hui dans ma PAL mais je le garde pour plus tard ! ) J'ai déjà vu la couverture vraiment magnifique de ce roman, et j'ai hésité à le prendre mais je me suis retenue... L'histoire me tente beaucoup, mais je redoute aussi, surtout en sachant que l'invisibilité de Stephen n'est qu'une malédiction, ça sonne tellement prévisible... Mais je le lirais pour sûr, en espérant êre surprise par ce roman !

    + J'aime beaucoup ton système de notation, très original, une bonne manière de te démarquer d'autres blogs. c:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :3
      Ah, Will & Will est dans ma PAL, il va falloir que je le sorte de mon côté ! [Oh, A comme Aujourd'hui ♥ J'ai eu un gros coup de coeur pour ce roman, j'espère qu'il sera de même pour toi lorsque tu le sortiras de ta PAL :D Et la suite vient de paraître aux USA [le pov de Rhiannon] - j'espère qu'on l'aura également en VF !] Je n'en dirais rien, mais ce qui est certain, sur cette invisibilité, c'est que les auteurs ont su garder le suspense... N'hésite pas à revenir par ici avec ton avis. Je serai ravie de savoir ce que tu en auras pensé !

      Merci encore ! :D

      Supprimer
  8. Mais de rien !
    Je ne peux que te dire de le sortir très vite de ta PAL ! Beaucoup l'ont trouvé super ! ( enfin, dès qu'il y a John Green, la majorité des avis sont positifs au final. ) J'espère également que A comme Aujourd'hui sera une bonne lecture. Je ne savais même pas qu'il y avait une suite, donc merci pour l'info ! Ce serait tellement bien qu'elle soit traduite en VF !
    Je n'hésiterais pas, et encore de rien. c:

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥