-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 14 juin 2017

=> Mosquitoland - David Arnold <=

Éditeur : Milan 

Traductrice : Maud Ortalda
Genre : contemporain, ado, YA
Public : dès 13/14 ans
Nombre de pages : 352
Date de parution : 22/03/2017
Prix : 15,90€
- One-shot - 

Résumé : 
« Mary Iris Malone ne voit pas le monde comme tout le monde. Atteinte de troubles mentaux, elle navigue entre le monde réel et le monde qu’elle s’invente. Le jour où elle apprend que sa mère est très malade, elle se met en tête de la retrouver, même s’il faut pour cela traverser les Etats-Unis. Commence un surprenant et émouvant road trip. »

Avis : 
Récemment, je me suis laissée tenter par Mosquitoland de David Arnold. J'étais très attirée par le road-trip que promettait cette histoire, et fortement intriguée par le personnage de Mim. Sans trop en savoir, j'ai commencé ma lecture, prête à l'aventure. J'ai fait des rencontres particulières, parcouru des kilomètres aux côtés de Mim, tremblé plus d'une fois. Sachez que Mosquitoland n'est pas un road-trip comme les autres : il vous fera faire plus d'un voyage ! 

Mim, acronyme de Mary Iris Malone, est bien décidée à comprendre ce que cache le silence de sa mère, dont elle ne reçoit plus aucune lettre. Elle sait qu'elle est malade, et qu'importe l'avis de son père et de sa belle-mère, Mim s'apprête à faire le plus gros voyage de sa vie. Seule, elle parcourra plus de 1000 kilomètres, en car. Que le voyage commence...

Cela fait un moment que je n'ai plus su comment démarrer une chronique, mais Mosquitoland me met à nouveau devant ce dilemme. Sans me l'expliquer, je n'ai malheureusement pas eu la petite étincelle du coup de coeur. Sauf que cette lecture, c'était tout de même quelque chose. Quelque chose de tout à fait bouleversant. Quelque chose de tout à fait intense. Quelque chose de tout à fait unique. Mim part à l'aventure, à la recherche de sa mère, et attendez-vous à ce que cette aventure ne soit pas seulement la sienne. Elle sera aussi la vôtre. 
Mary est le genre de personnage que l'on rencontre assez peu, bien que de plus en plus présent, en littérature young adult. Elle est capable de tout tourner en dérision, et c'est ce trait caractère qui donne un certain mordant au récit. Mordant comme acidulé et plein d'ironie. Mordant comme dans l'expression « croquer la vie à pleine dent ». Elle est aussi atteinte de maladie mentale, sauf qu'elle n'en fera pas toute une histoire et ne se laissera pas envahir par sa maladie. Drôle, pétillante et fraîche, Mim fait partie de ses belles rencontres, de ces personnages qu'on aime dès le premier instant. 
Au fil de son voyage, Mim s'ouvre à nous et à elle-même. Ses rencontres deviennent des anecdotes, ravivent des souvenirs, qui nous permettent d'en apprendre plus sur elle-même. Elle se confie au lecteur avec des mots qui lui font facilement écho. On remonte avec elle le fil des raisons qui l'ont poussé à fuir devant le bureau de son directeur, direction Cleveland. Et on espère avec elle que ce voyage sera celui qu'elle attend, tout en redoutant de découvrir chacune de ses raisons. Parce que l'une d'elle sera ce que Mim nomme comme le GROS SCOOP.
Depuis combien de temps n'avais-je pas lu un roman comme Mosquitoland ? Cela fait un bon moment, à vrai dire. À la fois road-trip, roman initiatique et roman sur les maladies mentales, c'est un récit sincère et réel, plein d'émotions, l'histoire d'une jeune fille attachante en quête d'elle-même et de vérité. L'intrigues et la plume sont aussi tout à fait saisissantes ! David Arnold propose une histoire qui alterne lettre et récit, de façon sympathique et vraiment bien dosée. Mosquitoland est un road-trip a plusieurs interprétations et l'illustration même du « partir pour se retrouver ».

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre : 
« Armée de toute ma foi en Arlene - et de son précieux coffret de bois -, je descends du car. Ce que je veux plus que tout au monde maintenant, c'est être avec Maman. Quelle que soit sa maladie, elle a désespérément besoin de moi, je le sais. Seulement, tous mes fils préférés ont un point commun : ce moment unique durant lequel on sent que l réalisateur raconte sa propre histoire en même temps que celle de son personnage. C'est beau, poignant, et effroyablement rare.
J'ignore ce que contient ce coffret, mais je fais partie de son histoire, comme il fait partie de la mienne. »

~~~~~~
Mosquitoland de David Arnold est un roman saisissant et intense ! C'est un road-trip unique, qui change un peu la donne : Mim voyage seule, en car, avec une boîte à café pleine d'argent et un sac à dos. C'est un périple qui s'annonce long, qui peut être périlleux, qui sera plein de surprise. J'ai aimé ce récit puissant et réel, cette plume simple et franche, ce personnage drôle et pétillant. Dans un roman pareil, un protagoniste comme Mim fait toute la différence et on craque rapidement pour son humour et sa dérision. Le thème de maladie mentale est là aussi, sans fausses idées ni préjugés, sans vouloir tirer une larme au lecteur. Et c'était parfait ainsi ! 
Mim part en road-trip et vous invite à la suivre... 

L'avis des copines : 
Léa touch book

+ Merci aux éditions Milan pour cette lecture

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥