-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

vendredi 11 avril 2014

=> Lune d'hiver [Indiana Teller, #4] - Sophie Audouin-Mamikonian <=

L'une des sorties que j'avais dans le viseur à la fin du mois de mars, c'était bien le tome 4 [et accessoirement dernier tome] de la tétralogie Indiana Teller de Sophie Audouin-Mamikonian. Même si Indiana et moi ne sommes pas toujours d'accord, j'aime beaucoup cette saga, vive et bourrée d'humour ! Et ce dernier opus n'est ni plus ni moins juste ce qu'il fallait pour clore la série. J'ai a-do-ré !!

/!\ Gare aux spoilers /!\ 


Éditeur : Michel Lafon
Collection : Jeunesse
Genre : fantastique
Public : dès 15 ans
Nombre de pages : 380
Date de publication : 27/03/2014
Prix : 17,20€

Résumé
« Dans sept jours, si tu ne m'as pas trouvée, je repartirais à jamais. » Retenue en otage par le clan Brandkel, la mère d'Indiana parvient à lui adresser ce message avant de disparaître de nouveau dans l'espace-temps. Mais comment sauver quelqu'un d'aussi insaisissable ? 
De plus, un nouvel ennemi fait son apparition, un ennemi qui a jeté un sort mortifère au Lykos Ranch, mettant en péril la vie de tous ceux qu'Indiana aime. Maniant la cruauté et la magie d'une main de maître, cet adversaire s'apprête aussi à réveiller un pouvoir encore plus maléfique. Et même si Indiana peut rebrousser le temps, il réalisera bien vite que chaque seconde lui est comptée."

Avis :
Bon, sur le coup, j'ai quand même bien pris mon temps pour l'ouvrir celui-là. Il est arrivé samedi dernier, avec chéri, et même si j'ai posé immédiatement ma lecture en cours pour m'y consacrer totalement, je l'ai surtout fixé pendant dix longues minutes en me disant : "C'est la fin !" Comprenez, si j'ai fini par laisser Tara Duncan, Indiana a rapidement pris sa place et quatre tomes pour lui dire au revoir, c'est à la fois assez et pas assez. Tout ce que j'avais aimé dans Tara Duncan, je l'ai retrouvé dans Indiana Teller, mais en mieux. L'humour,  la fraîcheur, le côté décalé, les rebondissements, les surprises, d'action. Et les voyages surtout. J'ai un gros coup de coeur pour les descriptions de Sophie Audouin-Mamikonian Elle nous entraîne de paysage en paysage, de décor en décor, et j'ai sans cesse cette impression d'y être, de l'avoir vu et vécu. 

Dans ce quatrième opus, la peau d'Indiana et de la meute du Lykos Ranch seront encore mises à prix. Les surprises/rebondissements/révélations s'enchaîneront sans répit. Et qui dit fin, dit dernier, dit réponses. CQFD !

Je sais, c'est un résumé tout ce qu'il y a de plus bateau et de plus court, mais c'est largement assez avec la quatrième de couverture. Et je ne veux pas vous dévoiler trop de l'histoire et vous gâcher des réponses. C'est qu'il y a tellement à apprendre et à découvrir dans cet ultime tome. Au début de ma lecture, des questions par millions ont fourmillé dans ma tête : Indiana retrouvera-t-il sa mère ? Que va-t-il lui arriver ? Qu'a-t-il encore fait pour s'attirer les foudres du monde magique ? Comment l'auteure va-t-elle clore cette saga ? Si j'ai eu toutes mes réponses, je peux aussi vous garantir d'une chose : Lune d'hiver est largement à la hauteur ! Et, même si c'est le dernier [non, je ne le dirais jamais assez], je crois que c'est l'un de mes préférés de la série, bien au-dessus du premier. Parce que l'on sait enfin tout ? Parce que l'auteure nous offre une fin purement géniale ? Un peu de tout à la fois, j'ai envie de dire ! Un tome mûrit, réfléchi, délicat, pour une fin à son comble. 
Lune d'hiver, c'est un peu le tome de l'aboutissement. Notre dernier voyage dans l'univers d'Indiana Teller, le dernier pour nous faire découvrir tout ce qu'on a avant aperçu. Au fil des tomes, l'auteure nous a donné son interprétation des loups-garous, des rebrousses-temps, des vampires, des semis, des fées ; ici, c'est au tour des sorciers de se dévoiler un peu plus. Et c'est encore avec tout plein d'originalité. Entrent en scène de nouveaux personnages, une nouvelle communauté, et - bien entendu - de nouveaux méchants. L'univers créé par Sophie ne m'avait jamais paru aussi grand que dans ce tome, ni même l'ingéniosité de ses personnages, tant d'un point de vue gentil que machiavélique. Bon, bien sûr, Indiana reste nettement au-dessus ! J'ai toujours apprécié sa réflexion - et ses réflexions -, mais il a bien grandi depuis les premiers tomes, et j'ai trouvé qu'on sentait davantage son évolution dans ce tome. Son personnage est davantage réfléchi, conscient, il prend aussi plus de risque et n'hésite pas à prendre les pires décisions. Quant aux autres, si Tyler et Katerina restent plus ou moins les mêmes de mon point de vue [l'un aussi désireux de pouvoir et l'autre un peu molle], j'ai aimé retrouver Axel et Annabelle, qui prennent encore un peu plus de grade dans ce tome. J'aime leur histoire, j'ai aimé ce que l'on voit d'eux au fil des pages, les épreuves que chacun traverse, les doutes qui planent sur leur couple. Et là, entre eux, rien ne m'a paru nian-nian, contrairement au tome 2, qui développait davantage la romance Indiana/Katerina. 
J'ai aussi eu une grosse révélation pour Serafina et Chuck, même si chacun à des degrés différents. Chuck parce qu'il reste ce gros nounours que j'aime voir apparaître pour redonner un peu le sourire quelle que soit la situation. Serafina parce que ce tome la dévoile encore un peu plus, sous un jour... dont je vous dirais rien. Mais tout ça pour dire que c'est LE tome où chaque personnage se découvre vraiment, s'offrant tout entier au lecteur. Oh, et j'ai également ressenti quelque chose pour le méchant de l'histoire... C'est le type de méchant comme on en croise souvent, froid et efficace, aux secrets profondément enfouis et incroyablement protégés...
Pour l'histoire, on ne change pas une recette qui gagne. On retombe facilement sur nos pattes grâce aux résumés des trois tomes [résumé qui est dans chaque opus ;)], qui revient rapidement sur les plus gros événements, essentiel pour bien comprendre où on met les pieds et être en plein dedans dès que l'action redémarre. Puis ne plus en perdre une miette. Cependant, j'ai trouvé le lancement un peu plus long dans ce tome. Beaucoup de chose vont frapper en même temps notre jeune sans poils et pour lui comme pour nous, il ne sera pas aisé d'être sur tous les fronts. Alors on traite chaque chose en son temps, mais toujours dans un fol enchaînement. Sophie Audouin-Mamikonian prend plaisir à nous balader, nous balancer sur une piste pour mieux nous conduire sur une autre. Les surprises et les rebondissements se suivent sans que l'on puisse savoir avant d'y être quel sera le fin mot de cette histoire, et surtout quand il viendra. Beaucoup de fois, je me suis dit : "C'est bon, Indiana va pouvoir être tranquille", pour que le paragraphe d'après, une nouvelle tuile lui tombe sur le dos. L'ultimatum de sa mère, la menace sur le Lykos Ranch, la sécurité de la meute, les études, Indiana croule littéralement sous les pressions... Et encore, je ne vous en ai révélé qu'une infime partie. C'est un tome tellement riche ! 
Pour autant, je crois que je me serais bien passée du "mûrissement" de l'histoire en elle-même et des relations entre personnages. Même si on reste dans le soft et le subtil, certaines scènes à caractère sexuel parcourent la dernière partie du roman, ce qui pourrait être gênant pour un lectorat plus jeune. Il n'y a pas foule de détails et l'auteure ne s'attarde pas spécialement dessus, mais... Même si on peut s'y attendre, avec les trois premiers tomes, je ne m'attendais pas vraiment à ce que cela apparaisse ainsi. Je crois que c'est mon seul point d'ombre pour ce tome. Avec la fin, cette période où Indiana préfère rester dans une chambre avec Katerina [inutile de vous expliquer pourquoi...] plutôt que de chercher à avoir des explications et des réponses. J'ai trouvé ce coup-là un peu léger, et ça m'a quelque peu déçue parce que je pensais les avoir plus tôt, et pas devoir attendre que monsieur ait fini de batifoler. Oui, oui, je sais, on dirait que je ne suis pas team Katerina, mais j'ai vraiment pas accroché à son personnage x) 

Pour clore cette chronique, Lune d'hiver est un tome sur lequel tous les fans de Sophie Audouin-Mamikonian et d'Indiana Teller devraient se jeter. Quant à Indiana Teller, c'est tout simplement la saga que vous devez attaquer si vous êtes fan de Tara Duncan et que vous recherchez quelque chose de plus "vieux". De l'humour, du suspense, de l'originalité, des rebondissements, des personnages construits et un rythme incroyable, ce serait dommage de passer à côté ! Du premier au dernier, rien est mis de côté ou à mettre de côté dans cette série ! 

~~~~~~
Un grand merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥