-->

Mes dernières chroniques :

    

samedi 27 janvier 2018

=> Maudits soient-ils - Courtney Alameda <=


Éditeur : Milan 
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : Courtney Alameda
Résultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"
Traductrice : Scaidi Kraser
Genre : fantastique, thriller, YA
Public : dès 13/14 ans
Nombre de pages : 416
Date de parution : 04/10/2017
Prix : 16,90€
- One-shot -

Résumé
« Ma mission est d'éxorciser tout ce qui est mort et ne le reste pas. La traque des paranécrotiques est mon quotidien. Mon appareil photo est mon arme. Je suis la chasseuse et non la proie.
Jusqu'à la mission de trop. La mission où tout dérape. La mission où j'échoue.
Frappée par une terrible malédiction, poursuivie par les miens, j'ai une semaine pour sauver mon âme de la damnation éternelle. »

Avis
Je partais hyper enthousiaste à l'idée de découvrir Maudits soient-ils de Courtney Alameda. Mais dans les faits, mon enthousiasme est rapidement retombé. Je ne comprends pas moi-même comment, mais je n'ai pas réussi à entrer complètement dans l'histoire. Pourtant, tout y était : de l'ambiance un peu creepy/glaque/angoissante, aux personnages guidés par leurs sentiments, jusqu'à cette touche de romance délicieusement interdite ! Que m'a-t-il donc manqué ?!
Malicia Helsing est une chasseuse courageuse. Mais sa témérité va la conduire, elle et ses amis, au drame. Lorsqu'un hôpital est attaqué par un spectre, elle n'hésite pas à répondre présente. Et ils tombent sur un spectre beaucoup plus fort que prévu, que Malicia ne parvient pas à faire disparaître. Pire encore, celui-ci a jeté sur elle et son équipe une malédiction. Ils ont six jours pour la rompre, sans quoi ils deviendront des âmes errantes à leur tour...

Sur le papier, Maudits soient-ils de Courtney Alameda avait tout pour me plaire. Mais à la lecture, la narration m'a vite larguée. Damned ! Pour commencer, les scènes d'action m'ont totalement perdue. Malgré les descriptions de l'auteur, je n'arrivais pas à me représenter les combats, les mouvements des personnages. J'ai essayé d'être plus attentive, de relire plusieurs fois les passages. Rien n'y a fait et cela a malheureusement duré jusqu'à la fin du roman. Alors que les scènes d'action avaient l'air épique (tout de même) ! 
Seconde épine : tous les non-dits, toutes les explications qui arrivent trop tard. Je n'ignore pas que certains points d'intrigue se révèlent souvent sur le tard, pour manager une certaine tension. Mais ici, ça faisait - pour moi - retomber l'intensité de certaines scènes comme un souffler qui se dégonfle. Ça avait l'air appétissant, puis ça ne l'était plus du tout.
Autant dire que j'étais parfois à deux doigts d'abandonner la lecture de Maudits soient-ils. Sauf que l'ambiance était incroyablement irrésistible ! Elle me donnait la chair de poule et les frissons, au point de sursauter à chaque craquement dans la maison. Et il y avait du rythme, de l'urgence ! Même si j'étais détachée durant les scènes d'action, je ne peux pas dire qu'elles manquaient. Ça donnait du mordant, du palpitant. Clairement, Maudits soient-ils était hyper accrocheur et difficile à lâcher (de ce point de vue).
Malicia, Ryder, Oliver et Jude sont aussi ce qui m'a tenu au roman. Les personnages dégagent une amitié et un lien très forts, qui donnent envie au lecteur d'en apprendre plus sur eux. Bien que tous concernés par la malédiction, Malicia reste le personnage central de l'histoire. Descendante de Abraham Van Helsing, Malicia Helsing est une protagoniste parfois tranchante, mais toujours entière. Elle chasse comme elle respire. Sa relation avec les garçons est ponctuée d'humour et de tendresse. Bref, ils forment un quatuor courageux, solide et acidulé.
Last but not least : le contexte. Les descendants de Helsing et Stoker chassant ensemble les créatures de la nuit, ça fait rêver ! Ici, il est davantage question de spectres toutefois. Ça a donc manqué de créatures obscures à mes yeux... Heureusement, le spectre poursuivi par Malicia, Oliver, Jude et Ryder rattrape bien à lui seul toute une bande de méchants !

~~~~~~
Maudits soient-ils de Courtney Alameda n'aura pas fait mouche avec moi. Cependant, si la narration et les scènes d'actions m'ont un peu braquée, l'histoire est pleine de potentiel ! Il y a cette ambiance sombre et tendue, cette écriture qui transmet tout de même bien des angoisses au lecteur et des personnages totalement captivants. Les bémols que je soulève sont vraiment personnels et je suis sûre que ce roman saura conquérir son public !

Vous pourriez aimer

+ Merci Milan ♥

1 commentaire:

  1. Zut, dommage pour la déception. Du coup, j'avoue que je ne suis pas forcément super tentée.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥