-->

Mes dernières chroniques :

    

samedi 20 janvier 2018

=> La fourmi rouge - Émilie Chazerand <=


Éditeur : Sarbacane 
Image associéeRésultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : Émilie Chazerand
Image associée
Genre : YA, contemporain
Public : dès 13 ans
Nombre de pages : 256
Date de parution : 23/08/2017
Prix : 15,50€
- One-shot -

Résumé :
« Vania Strudel a 15 ans, un œil qui part en vrille et une vie qui prend à peu près la même direction.

Et ce, à cause de :

- Sa mère, qui est morte quand elle avait huit ans.
- Son père, un taxidermiste farfelu.
- Pierre-Rachid, son pote de toujours, qui risque de ne plus le rester…
- Son ennemie jurée, Charlotte Kramer, la star du lycée.
- Sa rentrée en Seconde, proprement catastrophique.
Pour Vania, c’est clair : l’existence est une succession de vacheries, et elle est condamnée à n’être personne. Une fourmi parmi d’autres. Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme, qui lui explique en détail que non, elle n’est pas une banale fourmi noire sans aspérités. Elle serait même plutôt du genre vive, colorée, piquante ! Du genre fourmi rouge… »

Avis :
Mes lectures Sarbacane sont rares, mais elles sont toujours riches en émotion ! La fourmi rouge d'Émilie Chazerand n'a pas fait exception. Ce roman est une vraie pépite, et ma première lecture de l'année. Autant donc vous dire que ce début 2018 démarre déjà très fort avec ce presque coup de coeur ! Impatiente de voir la suite [de mes lectures] ! 

Un prénom singulier, un père taxidermiste et un oeil qui part en sucette, Vania Strudel a des atouts qu'on ne voit pas forcément au premier coup d'oeil. Drôle, pétillante, fraîche, on peut dire qu'elle se prend très peu au sérieux. Mais elle ne voit pas le potentiel qu'elle renferme. Jusqu'à un mail anonyme, qui la qualifie de « fourmi rouge »...

Mon début d'histoire avec ce roman est assez catastrophique... Alors que je venais de le recevoir, je l'ai emmené avec moi pour aller au SLPJ, puis au boulot [une grosse journée]. Mais le soir, en repartant, impossible de remettre la main dessus. Dans mon casier, chez mes parents, je ne le trouvais nulle part. Jusqu'à ce que je rentre chez moi et ne défasse ma valise. Un mois plus tard ! 
Et j'ai d'emblée rattrapé mon retard, me plongeant dans le roman dès que mes yeux se sont posés dessus (et après une danse de la joie, bien sûr). C'est qu'il m'intéressait vraiment, le bougre ! Au milieu d'un flot de mauvaises nouvelles, La fourmi rouge a été une vraie bouffée d'air frais ! C'est une lecture qui m'a rendu enthousiaste, un peu plus optimiste et m'a complètement captivée.
Vania, notre héroïne, est un personnage pétillant, solaire ! Au-delà de son apparence, de ses maladresses, de son père taxidermiste, je me suis rapidement attachée à elle, à sa personnalité. J'ai craqué pour son humour, pour son courage. Elle est le genre qui vous donne le sourire juste à la voir. Un sourire franc et joyeux. Elle me mettait de bonne humeur. Les personnages secondaires sont tout aussi bien construits, apportant leur touche de secrets et de lumière.
Émilie Chazerand m'a intriguée dès les premières lignes de son roman. Bon, le résumé l'avait déjà fait aussi, mais les premières pages ont renforcé l'accrochage. L'auteur nous présente un personnage atypique, qui cumule les casseroles. Pourtant, on ne ressent rien de pathétique ou de « too much ». L'écriture est juste, pleine d'émotions, relevée par l'humour. Le lecteur, lui, n'a ainsi aucun mal à se mettre à la place de Vania et à partager ses ressentis.
Du début à la fin, l'intrigue reste surprenante ! Tout en étant du genre contemporain YA, La fourmi rouge possède tout de même beaucoup de surprises, qui donnent un rythme intéressant. Le lecteur veut savoir. Je suis ressortie de ma lecture ravie et soufflée, de n'avoir rien vu venir, de n'avoir pas vu le temps passer. Les révélations prennent leur temps, mais lorsque vient la dernière page du roman, on aurait aimé qu'il y en ait plus encore

~~~~~~
La fourmi rouge d'Émilie Chazerand aura été pour moi un presque coup de coeur ! Une lecture vive et solaire, teintée d'émotions et d'humour. J'ai aimé l'histoire que m'a présenté Émilie Chazerand, ses personnages aussi. Ne passez pas à côté

Vous pourriez aimer

1 commentaire:

Merci pour votre petit mot ♥