-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

samedi 3 septembre 2016

=> La racine carrée de l'été - Harriet Reuter Hapgood <=


Éditeur : Pocket Jeunesse 
Traductrice : Juliette Lê
Genre : contemporain, fantastque
Public : dès 15 ans
Nombre de pages : 334
Date de parution : 01/09/2016
Prix : 17,90€

Résumé
"Gottie H. Oppenheimer, génie des maths, perd du temps. Littéralement. Lors d'étranges absences, le temps disparaît, et elle est projetée dans son passé.
La voici, l'été dernier, quand Grey, son grand-père adoré, est mort. L'après-midi où elle est tombée amoureuse de Jason, qui ne tiendra même pas sa main à l'enterrement. Le jour où son ami d'enfance Thomas a déménagé et l'a laissée avec une cicatrice sur la main et un trou noir dans sa mémoire.
Aujourd'hui, dans la petite ville anglaise où Gottie a grand, Grey est toujours absent, mais Thomas est de retour. Le passé de Gottie, son présent et son avenir sont sur le point d'entrée en collision... et le coeur de quelqu'un va bientôt se briser."

Avis
Comment présenter un roman aussi décalé et original ? La racine carrée de l'été nous parle de mathématiques et de physique, de deuil et de trous de ver, d'amour et de première fois. Harriet Reuter Hapgood a créé une héroïne folle de chiffres et d'explications scientifiques, qui pourrait vous rendre fou à votre tour. Pourtant, on plonge avec délice dans cet univers singulier, à la fois présent et hors du temps. On remonte les souvenirs de Gottie, on découvre cet elle qu'elle est, celle qu'elle a été et celle qu'elle pourrait être. Génie ou fiction ? 


C'est la fin de l'année scolaire pour Margot, dite Gottie. Une année qu'elle a passé un peu dans le brouillard après la mort de Grey, son grand-père, à la fin de l'été dernier. Les souvenirs s'amassent : son frère parti étudié en ville revient à la maison, Jason dans son sillage, et Thomas, son meilleur ami, est de retour lui aussi. Quels autres souvenirs attendent Gottie cet été, celui de tous les retours ? Quelles vérités l'amèneront-ils à découvrir ? 

A n'en pas douter, La racine carrée de l'été est un roman déroutant et surprenant. En le commençant, je ne m'attendais pas à tomber sur une héroïne aussi à l'ouest que perchée. Gottie évolue clairement dans un autre monde, ce qui n'a cependant pas été une barrière pour s'attacher à son personnage, fragile et inspirée. Margot aime les mathématiques, les sciences et les faits inexplicables [auxquels elle compte bien trouver une explication], et nous entraîne avec elle, dans ses mystères, ses secrets, ses passions. L'année passée, à la fin de l'été, son grand-père est mort et son premier amour est parti du jour au lendemain. A l'aube de ce nouvel été, les souvenirs de Gottie ne cessent de la ramener vers l'un ou l'autre, lui causant comme des absences... Puis soudain, Thomas, qu'elle n'a pas revu depuis ses douze ans, est de retour. Il était son meilleur ami, et semble être revenu pour elle...
Le récit se déroule et alterne les explications scientifiques, le présent de Gottie et ses souvenirs. Harriet Reuter Hapgood maîtrise avec adresse la physique, les mathématiques et les flash-back, offrant aux lecteurs un roman qui n'a rien de pompant ou d'effrayant. Au contraire, j'ai été fascinée par tous les petits apports scientifiques, retenant de ci de là quelques informations. Comme Gottie, on est un peu désarçonné par sa première absence, se demandant ce qu'il se passe vraiment. Tandis qu'elle revit ses souvenirs, le monde continue de tourner et elle de faire ce qu'elle était en train de faire. Une conversation, un appel, une balade,... Gottie perd-elle la tête ? 
La racine carrée de l'été est-il contemporain ou fantastique ? Les deux, très chers ! C'est un young adult contemporain fantastique, à la plume douce et au récit particulier. Une histoire d'été et de deuil, d'amour et d'amitié. L'auteur aborde ces thèmes avec l'originalité de Gottie : c'est à la fois un peu détaché et complètement fort. Plus profond qu'il n'en a l'air, il emporte le lecteur entre deux temps, pour lui rappeler que les souvenirs sont précieux. Et lui montrer qu'il est sûrement possible de remonter le temps ! 
Bref, ce roman aux allures d'été se révèle vite plus complexe que prévu, aussi mélancolique que sensible. Un premier titre qui nous fait découvrir Harriet Reuter Hapgood, pour laquelle je pense avoir eu un gros faible ! Elle arrive à nous captiver, nous retenir malgré la complexité et l'incompréhension que l'on peut ressentir par moments. Mais elle explose aussi dans les sentiments : chaque souvenir de Gottie semble pouvoir devenir le nôtre, chaque émotion possède la force de nous prendre aux tripes. Je crois que j'ai eu un coup de coeur 

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre :
"Je ne peux pas lui dire que ça fait longtemps. C'est le problème avec les secrets - on ne peut pas simplement les dévoiler et s'attendre à ce que tout soit normal. Une fois exposés, ils laissent des traces dans l'univers, comme des ricochets sur l'eau d'un canal."

~~~~~~
La racine carrée de l'été de Harriet Reuter Hapgood vous fera assurément retrouver votre été... mais pas seulement ! L'auteur nous plonge dans cette saison décisive, qui se trouve presque entre deux époques/deux mondes : celui où l'on était et celui qui nous attend. J'ai eu un coup de coeur pour le climat et l'originalité qui se dégagent de ce roman. Même s'il paraît complexe, même s'il nous déboussole, on s'y sent bien ! C'est intense, particulier, entraînant. Gottie est un amour, le genre de personnage auquel on s'attache vite. Très vite. Et alors qu'il n'est plus, qu'il occupe pourtant une place importante de la narration, on se dit qu'il aurait été plaisant d'avoir connu Grey...

+ Merci à lecteurs.com & Pocket Jeunesse pour cette lecture 

4 commentaires:

  1. Et bien il va falloir que je découvre ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le peux, je te le recommande :D

      Supprimer
  2. Quelle merveilleuse chronique. Tu es parvenue à rendre un bel hommage à ce roman un peu déroutant mais profondément attachant ! <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ow, merci Anaïs :3 J'y pense du coup : je ne suis toujours pas allée voir ta chronique... :/ J'y remédie vite !!

      Supprimer

Merci pour votre petit mot ♥