-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mardi 18 juillet 2017

=> Le foyer - Fabien Clavel [Les Vigilantes, #1] <=


Les Vigilantes, tome 1 : Le foyer 
Éditeur : Rageot
Résultat de recherche d'images pour "logo w"Image associéeRésultat de recherche d'images pour "oiseau twitter"Résultat de recherche d'images pour "loga instagram"
Auteur : Fabien Clavel
Genre : ado, YA, fantastique, [dystopie ?]
Public : dès 14/15 ans
Nombre de pages : 384
Date de parution : 21/06/2017
Prix : 14,90€
- Saga - 
- Tome 2 prévu en 2018 -
- À découvrir également : Le choix de Bérénice & Décollage immédiat -

Résumé
« Anna est une Vigilante.
Sa mission : observer une famille d'opposants.
Mais elle-même se sent surveillée. Elle doit se méfier de tout le monde. Elle ne supporte plus la discipline imposée par le Parti. 
Et si l'heure de la révolte approchait ? »

Avis
Ce week-end, je me suis laissée tenter par une de mes dernières réceptions : Le foyer de Fabien Clavel. Auteur de plusieurs romans, notamment Le choix de Bérénice qui m'avait bien plus !, il revient chez Rageot avec une nouvelle saga. Savoureux mélange de thriller/dystopie/politique, Le foyer a pour moi été une bonne lecture, teintée d'un soupçon de regrets... Un cadre plaisant, une héroïne qui envoie, un rythme qui dépote, mais toujours l'ombre d'un « mais » ...

Comme tous les jeunes du foyer, Anna passe les derniers tests avant de se voir attribuer sa nouvelle fonction. Appartiendra-t-elle aux Stratèges, aux Vigilants ou aux Corvini ? Contre toutes attentes, elle rejoint les Vigilants et se voit confier une première mission : surveiller une famille de dissidents. Ses journées passent au fil de celles de Zoltan, Helga et Edina, leur fille, qui ne semblent pas vraiment représenter une menace... Bientôt, Anna se prend au jeu de cette surveillance, s'attache, cherche des réponses.

Pour changer, j'ai envie de commencer par les points forts de cette lecture. Parce qu'il y a beaucoup de bons éléments dedans et je pense vraiment que c'est une question de goûts [et d'habitudes] si j'ai mal perçu certaines choses/ressenti des temps morts. et je commencerai donc par vous parler de la dimension politique de l'histoire ! Un vrai plus ! J'ai senti le côté malsain du Parti, j'ai ri de l'omniprésence de Ferentz, j'ai levé les yeux au ciel suite à certaines remarques. Mais j'ai aussi compris - par moments - l'engouement de tous, qu'il s'agisse de suivre son dirigeant ou de lui être opposé. J'ai aimé qu'il n'y ait pas de jugements, pas de « c'est bien »/« c'est pas bien ». Fabien Clavel suggère aux lecteurs, et, comme il le fait pour Anna, il les laisse libres...
Anna est aussi le genre d'héroïne qui fait la différence dans ce roman ! Bad ass, bagarreuse, elle prend autant qu'elle donne les coups, elle est impressionnante, courageuse. Depuis toute petite, elle a pris sous son aile Irisz, son amie, sa petite soeur. S'il m'a manqué un peu de leurs anecdotes au foyer pour comprendre le lien qui les unit, on peut aisément saisir les grandes lignes de cette amitié. Et des inimitiés qui peuple le foyer. D'autres personnages m'ont un peu échappé, comme Orshoya ou Vilmosh, mais j'espère mieux les saisir par la suite.
Si tout m'a bien plu, mon élan était toutefois freiné par moments... L'intrigue possède un rythme qui est bon, vif, entraînant. Pourtant, la plume de l'auteur connaît quelques ralentissements : il y a beaucoup d'actions, des révélations dans ce roman et dès que les choses s'arrêtaient j'avais l'impression d'un souffler qui retombe, de perdre mon souffle. Je n'ai pas réussi à ressentir la petite tension, qui maintient tout de même le lecture en alerte/en éveil. Non pas que je m'ennuyais dans ces moments, mais j'avais alors le sentiment qu'il me manquait quelque chose.
C'est ma seule ombre au tableau, sauf si j'y ajoute le fait de ne pas clairement avoir pu me repérer dans cet univers. L'idée est sous-jacente cependant, même si je m'attendais à plus d'éclaircissements à la fin du tome. Peut-être pour le prochain ! On sait plus ou moins ce qu'il y a autour, et le lecteur peut tout de même se faire rapidement une image du Foyer et ses alentours. Ainsi, je suis fortement intriguée par la suite. Ma curiosité est piquée au vif et j'attends moult réponses !

Une citation :
« Elle s'envole, libre enfin.
Puis, c'est la chute dans l'ombre. La nuit devient liquide et se referme sur elle. Anna n'a même pas conscience du moment exact où ses pieds heurtent la surface noire du fleuve.
Elle est instantanément anesthésiée. Comme un film usé, sa vie défile devant ses yeux. Barricadée en elle-même, la jeune fille se souvient. »
~~~~~~
Le foyer de Fabien Clavel est un bon premier tome ! Il surfe sur des genres plaisants et bien associés (politique/thriller/dystopie), en proposant une héroïne forte et un rythme captivant. Il y a quand même quelques bémols, mais rien qui ne gâche vraiment le plaisir de se plonger dans ce récit. J'en ressors intriguée, surprise et prête pour dévorer la suite ! 

L'avis des copines : 

+ Merci aux éditions Rageot pour cette lecture
+ Mon avis sur Le choix de Bérénice

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥