-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/01/dans-la-foret-jean-hegland.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/01/lechappee-allan-stratton.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/01/blue-la-couleur-de-mes-secrets-camille.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/01/sweet-emmy-laybourne.html https://liredelivres.blogspot.fr/2016/12/obsidienne-jennifer-l-armentrout-lux-1.html https://liredelivres.blogspot.fr/2016/11/cette-obscure-clarte-estelle-laure.html https://liredelivres.blogspot.fr/2016/11/le-syndrome-du-papillon-maxence-fermine.html https://liredelivres.blogspot.fr/2016/11/au-pays-de-lailleurs-tahereh-mafi.html

mercredi 15 février 2017

=> Quelques minutes après minuit - Patrick Ness <=

Éditeur : Gallimard Jeunesse
Traducteurs : Bruno Krebs & Faustina Fiore
Illustrateur : Jim Kay
Genre : contemporain, jeunesse
Public : dès 11/12 ans
Nombre de pages : 368
Date de parution : 21/11/2017
Prix : 25€
- One-shot - 
- Existe en poche - 
- Adapté au cinéma -

Résumé
« Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars.
Quelques minutes après minuit, un monstre vient, qui apporte avec lui l'obscurité, le vent et les cris... »

Avis
Patrick Ness est un auteur qui m'attire depuis des années, notamment grâce à sa trilogie Le chaos en marche - parue chez Gallimard Jeunesse. Cette année, je me suis enfin lancée dans la lecture de ses romans, en commençant par la magnifique version illustrée de Quelques minutes après minuit. S'il me tarde de découvrir l'adaptation qui en a été faite, je préfère pour le moment rester bercée par la poésie qui se dégageait de l'histoire et des mots de Patrick Ness. Les dessins de Jim Kay m'ont plongée dans l'histoire, autant que la plume de l'auteur. J'ai eu un coup de coeur entier pour ce roman !

Tous les soirs, quelques minutes après minuit, un monstre rend visite à Conor. Il prend la forme du vieil if qui domine dans son jardin, s'introduit dans sa chambre et effraie dans un premier temps le jeune garçon. Mais il n'est pas plus horrible que ce cauchemar qu'il fait également chaque nuit, que la maladie qui envahit doucement sa mère ou encore le vide laissé par l'absence de son père. Conor choisit de ne plus avoir peur. Et écoute, chaque soir, le monstre lui raconter une histoire. 

J'ai lu mon premier Patrick Ness et je suis ravie d'avoir commencé par ce roman ! Pas seulement parce que le film m'attirait et parce qu'il était hors de question de le voir sans d'abord l'avoir lu, mais surtout parce que j'ai rapidement senti que ce roman était différent. Quelques minutes après minuit est le genre de titre que je voulais lire depuis un moment sans le trouver. Un récit qui donne le frisson sans avoir rien d'effrayant, qui fait battre notre coeur sans avoir de lien avec une histoire d'amour, qui nous grandit sans se donner des allures de grande leçon. Pourtant, il y a de l'effrayant et de l'amour dedans. Non, en fait, c'est tellement plus !
Il y a aussi de l'ombre et de la lumière, une fin et un début. Tout est harmonieux, tout est juste. Patrick Ness écrit de manière subtile et authentique sur la mort et le deuil, la maladie et le silence. J'ai aimé sa plume et l'histoire qu'elle nous livre de A à Z ! Il y a beaucoup d'émotions dans ce roman, sans qu'à aucun moment le lecteur s’apitoie sur le sort de Conor. Le côté fantastique donne une touche aussi douce qu'effrayante. Au-delà du monstre, on devine finalement le rôle que va prendre ce personnage, si bien qu'il contribue à l'émotion du roman.
Conor est un jeune garçon pour qui l'on se prend d'affection de manière immédiate. Même si on sent qu'il ne nous dit pas tout et que l'on se demande quel est ce cauchemar qu'il subit chaque nuit, on a envie d'être derrière lui, de découvrir son histoire. Il est touchant par sa maturité, autant que par tout ce qu'il tait. Les personnages secondaires sont eux aussi très intéressants, et parfois loin d'occuper une place secondaire. Outre le monstre, j'ai beaucoup apprécié Lily et la grand-mère de Conor. Ce sont des personnages entiers, parfois secrets, mais qui donnent beaucoup de perspective.
Si l'on est aujourd'hui plutôt « habitués » aux romans dramatiques sur la maladie, je trouve tout de même ce roman jeunesse particulier. Particulier par son universalité et sa construction. Ce récit parlera à tout le monde, parce qu'il y est aussi question d'amitié, de harcèlement. Parce que les émotions y sont pleines et entières. Parce que l'histoire de Conor nous happe et nous retient, nous bouleverse et nous fait grandir, quel que soit notre âge.
Quelques minutes après minuit est entre le roman jeunesse et le roman initiatique. Dans cette version, illustrée, il plaira aux plus jeunes - qui pourront se faire peur, s'émerveiller des illustrations de Jim Kay - comme aux plus grands - touchés par la poésie et la philosophie. Au cours d'une lecture, chacun pourra en avoir son interprétation et découvrir la formidable histoire qu'il renferme. Tout ce que contient en plus ce format amène une autre vision de l'histoire, un point de vue plus intime et profond, grâce aux interview et aux photos finales. Bref, du fond à la forme, c'est un très, très bel ouvrage !

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre :
« On n'écrit pas sa vie avec des mots. On l'écrit avec des actes. Ce que tu penses n'est pas important. C'est ce que tu fais qui compte. »

~~~~~~
Quelques minutes après minuit de Patrick Ness est un gros coup de coeur ! C'est un roman bouleversant et lumineux, qui évoque le silence et la maladie, l'absence et l'espoir, sous les yeux d'un jeune garçon. Conor n'est plus assez petit pour ne pas comprendre ce qu'il se passe, mais est-il assez grand pour l'accepter ? Il y a dans ce récit un mélange d'initiatique et de fantastique, quelque chose de contemporain et d'universel. Dans sa version illustrée, ce titre prend sa pleine mesure et montre à quel point il peut se lire à tout âge

L'avis des copines :
Léa touch book / Little A

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥