-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

lundi 13 août 2012

=> Starters - Lissa Price <=

Et hop, j'ajoute une énième lecture dystopique à la longue liste que j'avais déjà. Mémoire oblige [et mémoire heureusement fini :)], je suis tombée sous le charme de ces romans où tout est différent, où la fin du monde nous est dévoilée, sous diverses possibilités. Quel est donc la possibilité de Starters, de Lissa Price, et qu'est-ce qui fait de cette dystopie un roman différent ? Parce qu'il y a des dystopies qui nous indiffèrent et d'autres, comme celle de Lissa Price, qui nous captivent, voici la réponse !


Éditeur : Collection R (Robert Laffont)
[Lien éditeur] - [Site officiel]
[Nouvelle : Portrait d'un Starter]
Genre : dystopie
Public : dès 14 ans
Nombre de pages : 456
Date de parution : 15/03/2012
Prix : 17,15 €

Résumé
"Dans un futur proche : après les ravages d'un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders. Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L'esprit d'une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue. Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu... Et Callie réalise bientôt que son corps n'a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu'elle devra contrecarrer à tout prix !"

Avis
Mon deuxième collection R ! Il y a tellement à en dire :) Un résumé fracassant et diablement enivrant, mais que dire de la quatrième de couverture ? Cette dernière expose les règles du locataire sur le corps qu'il loue... Juste inimaginable. Attendez que je vous explique ^^

Dans le monde de Callie, il n'y a plus que des grands-pères, des grands-mères, des adolescents et des enfants, la faute à un virus mortel pour la population d'âge moyen (entre 20 et 60 ans environ). Résultat : les plus jeunes sans grands-parents survivent difficilement et les autres plus aisément. Callie a vu ses parents mourir et est désormais seule avec son frère, Tyler. Pour l'aider et la soutenir, elle peut compter sur son ami et ancien voisin Michael. De squat en squat, dans des conditions souvent extrême, Callie tente de survenir au mieux aux besoins de son frère. Jusqu'à ce qu'elle trouve la solution qui pourrait résoudre tous leurs problèmes pour de nombreuses années : louer son corps.

Là, on se dit juste : Oh Mon Dieu ! Comment est-il possible de pouvoir louer son corps comme ça ?! Un brin dégoûté, un brin horrifié. On n'en lâche pas le livre pour autant. Si les plus âgés peuvent survivre jusqu'à environ 200 ans, c'est grâce aux avancées technologiques. Mais souvent, quand on a ceci, on se dit qu'on pourrait bien avoir cela... Bien que la technologie permette de vivre plus longtemps, les conditions de vie restent les mêmes, et certains Enders [les plus vieux] sont désireux de retrouver un corps et une forme qu'ils ont perdu. Nous avons nos demandeurs de corps. L'offre maintenant vient d'adolescents comme Callie, qui veulent survivre dans de bonnes conditions. Après tout, prêter son corps ne doit pas être si risqué que cela...

Le début du roman pose doucement les fondations de l'univers dystopique créé par Lissa Price. Un monde intelligent et froid, que l'auteure a pensé avec beaucoup d'adresse. Callie nous mène dans sa vie de tous les jours, nous présentant son quotidien et ses galères. On s'attache vite à son personnage : courageuse, prête à tout et fortement attaché à son frère. Parfois, des flash-back nous amènent à sa vie d'avant, nous aidant à mieux comprendre cette histoire de Spore [pas le sport, hein ^^] et de virus qui a détruit la population d'âge intermédiaire. Quand elle découvre la Banque des Corps, on voudrait lui dire de faire marche arrière, alors que l'on comprend autant qu'elle ce besoin de vivre mieux, ce besoin d'argent. Partagé, on la suit lors de son arrivée et de sa première location. Puis de sa deuxième. Jusqu'à sa troisième, qui est la dernière sur son contrat, la dernière avant une vie meilleure. Mais c'est là que tout dérape. Si certains locataires respectent les règles de la Banque des Corps, d'autres non.

Sans s'en douter, Callie tombe dans un complot que la population refuse de voir. L'Enders qui a pris son corps n'a pas dans l'idée de passer du bon temps, trop gentille comme activité. Non, elle veut juste tuer quelqu'un x) Comment Callie le découvre ? Disons que sa dernière location ne se passe tout à fait comme prévu et qu'elle se "réveille" alors qu'elle ne le devrait pas avant la fin du contrat. Pour la Banque, Callie est toujours endormie dans le corps de l'Enders et l'Enders dans le corps de Callie. La jeune fille, incapable de renoncer à l'argent qui lui est dû, choisit de ne rien dire et de déjouer les plans de sa locatrice. Le lecteur tombe alors dans un thriller haletant, où l'auteure le mène à sa guise et l'entraîne dans les obscures manigances d'un gouvernement sans scrupule. Entre intrigue amoureuse et complot, Callie cherche à comprendre, se bat et par-dessus tout tient à protéger les siens. La plume de Lissa Price se fait plus palpitante, nous plongeant dans un rythme effréné et mille suppositions. Action après action, on se demande avidement quel sera le fin mot de cette histoire, les pages se tournant presque toutes seules.

Quelle sera l'issue pour Callie et jusqu'où les désirs des Enders à retrouver un corps plus jeune pourraient mener ? Les dérives d'une société qui ne supporte pas de vieillir, où les conflits entre pays ont conduit à la guerre et où plus rien n'est tel que nous le connaissons. Tout ça dans un roman aux facettes multiples et à l'intrigue entraînante, menée par une plume de maître et une narration jeune et poignante. Starters nous coupe le souffle et nous met à bout. Mais on le supporte avec plaisir.


Et vous, prêteriez-vous votre corps ? 
A lire sans hésiter !

1 commentaire:

  1. J'ai beaucoup aimé ce livre mais ça n'a pas été un coup de coeur :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥