-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mardi 14 juin 2011

oOo Beastly/Sortilège oOo

Beastly, ça vous dit quelque chose ? Et si j'essaie... La belle et la bête ? Sortilège ? Alex Flinn ? 6 juillet ?
Ah, je savais bien que j'allais réveiller quelque chose en vous ! Allez, c'est partie pour mon petit topo.
 
 
Beastly, ou Sortilège, c'est l'adaptation du moment, le tout prochain Alex Pettyfer, LE film dont il faut parler.
Pour situer un peu : Beastly est un film inspiré du roman d'Alex Flinn, Sortièlge. Paru dans la collection Black Moon, avec une nouvelle couverture qui sort demain, cette histoire est celle de Kyle Kingson. Jeune, riche et surtout beau à tomber. Il a grandi dans l'idée que seule l'apparence comptait, au côté d'une mère disparue et d'un père complètement absent. Son unique principe : l'apparence avant tout. En clair, mieux vaut être beau, et si tu es moche, tant pis pour toi. Mais c'était sans compter l'intervention de Kendra... Pour punir Kyle, et lui faire comprendre qu'il n'y a pas que l'extérieur qui est essentiel, cette dernière va le transformer en 'monstre', d'après les mots de Kyle. A compter de cette tranformation, le jeune homme aura un an pour trouver la fille qui lui dira 'Je t'aime', malgré son nouveau physique, qui lui dira 'Je t'aime' pour ce qu'il est à l'intérieur. Le compte à rebours démarre pour Kyle...
Révélé comme une version moderne du conte de La belle et la bête, Sortilge est un livre qui démontre avec efficacité et force qu'il n'y a pas que le reflet que nous montre le miroir qui compte.

Et après vous avoir parlé du livre, je peux vous parler du film ! Oui, il ne sort que le 6 juillet... mais j'ai pu aller le voir en avant première ! Et voici donc ma critique : (c'est la première fois que je commente un film, soyez indulgents)

18h30, 29 rue Gallilé, c'est là que tout commence. Quelques escaliers à descendre, et nous y voilà : la salle de projection, l'avant première du film Beastly (Sortilège). Adapté du roman d'Alex Flinn, il réunit un casting de rêve. Le personnage principal, Kyle Kingson, est figuré par Alex Pettyfer. A ses côtés, on retrouve Vanessa Hudgens (Lindy) et Mary-Kate Olsen (Kendra), qui pour le coup fait un retour sur la scène saisissant ! 
Pour ma part, j'ai pensé que c'était un casting excellent ! Les acteurs sont vraiment rentrés dans leurs rôles, ils les ont possédé. Alex Pettyfer incarne avec brio l'adolescent vaniteux et orgueilleux qu'est Kyle. Il en a le charisme, la silhouette, et le charme indiscutable. Autant vous dire que quelques soupirs se sont échappés dans la salle dès les premières minutes de la projection. C'est une vraie beauté pour les yeux. Mais l'acteur n'est pas le seul à donner autant de réussite au film. Vanesse Hudgens a aussi du mérite. Elle interprète avec beaucoup de rigueur Lindy, cette jeune fille qui permettra à Kyle de se défaire des apparences. Simple, drôle, mignonne, Vanessa Hudgens joue également de ses atouts pour plaire, malgré un côté qui pourrait être qualifié de banal (selon les critères de Kyle). Le rôle la met d'ailleurs bien en valeur, permettant de la cataloguer pour autre chose que pour High School Musical. On sent tout de suite qu'il y a du changement et que l'actrice a autre chose à nous offrir, du talent à nous montrer. Le dernier personnage principal, et pas des moindres, de l'histoire est Kendra, alias Mary-Kate Olsen. Cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu d'apparition à l'écran d'une des soeurs Olsen. Et je dirai que c'est un bon retour. Avec le déguisement, le maquillage, Mary-Kate Olsen possède ce petit quelque chose qui fait que le personnage lui colle à la peau. Elle a la démarche et le jeu qui conviennent tout à fait à son rôle. Mais les acteurs ne sont rien sans leurs costumes, surtout Alex Pettyfer en fait. Il est indéniable que les maquillages et les effets, principalement pour les scarifications sur la peau de Kyle, sont merveilleusement réalisés. Et quand je pense aux entailles sur la peau de Kyle, je ne peux m'empêcher de revoir ces petits morceaux de métal, comme des diamants, incrustés dans chaque blessure, comme pour qu'elles accrochent davantage le regard. Les tatouages sont eux aussi à couper le souffle. Les effets spéciaux les concernant sont bien insérés, tellement qu'on ne voit aucune différence. C'était comme si Alex Pettyfer avait toujours été tatoué et marqué de la sorte. Même s'il faut un temps pour se faire à l'idée qu'il soit chauve. Les décors sont quant à eux sélectionnés avec beaucoup de goûts. Le spectateur peut y voir les deux faces de New-York, tant sa beauté lumineuse - de jour comme de nuit - que les secrets que cachent certains de ses quartiers. Les dialogues sont un autre point que j'ai beaucoup apprécié. Ils alternaient justesse et profondeur, sensibilité et mépris. Et pour ne pas trop en dévoiler, je vais finir par vous parler de la bande son, aussi agréable que la vue offerte par le film. A ce propos, je glisse deux petits lien : un mix de la bande son complète du film (clic) et mon coup de coeur (clic). Malheureusement, beaucoup de titres ne sont pas encore disponibles... Mais j'ai pu trouver ceci : la liste de la bande son
Voilà, vous avez là un cocktail de choc dont chaque ingrédient fait de Sortilège l'un des films à voir en ce prochain mois de juillet. Et si vous voulez mon avis, c'est même un très bon moyen d'entamer ses vacances ! Pour moi, ce sera l'occasion de me faire un petit plaisir et d'aller le revoir.

 
Pour conclure cet article, je voulais remercier Laetitia, dont je suis devenue récemment la co-bloggeuse (allez faire un tour : L'univers de la lune noire), et les éditions Hachette, qui m'ont permis de passer une excellente soirée !
 
Votre avis m'intéresse : que pensez-vous des adaptations de livres ? Avez-vous lu Beastly, comptez-vous le voir dès sa sortie ? Dites-moi tout ^^

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥