-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 6 mars 2013

=> Addict - Jeanne Ryan <=

Ce week end, j'ai eu la chance de découvrir Addict de Jeanne Ryan, récemment paru chez la Collection R ! Autant vous dire que ce roman porte bien son titre... à mon avis ;)


Éditeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
[Lien éditeur] - [Page facebook]
[Extrait] - [Site de l'auteure]
[Concours]
Thème : limite, télé-réalité
Public : dès 16 ans
Nombre de pages : 360
Date de parution : 21/02/2013 
Prix : 16,90€

Résumé :   
"ADDICT est un jeu qui diffuse sur Internet des défis filmés en direct. Vee, 17 ans, ne sait pas si elle aura le cran d'y participer. Mais les organisateurs connaissent ses ésirs les plus secrets et finissent par la convaincre avec des cadeaux qu'elle ne peut pas refuser, et un partenaire irrésistible...
Dès qu'elle fait équipe avec le beau Ian, Vee ne peut qu'accepter le défi suivant, puis un autre, et encore un autre... D'autant que l'engouement des milliers d'Observateurs en ligne la pousse à dépasser ses limites et ses peurs. 
Bientôt, le jeu prend un tournant plus que malsain : dangereux. Mais comment décrocher quand on est devenu complètement addict ?"

Avis
Comment dire ce qu'on pense d'un livre que l'on n'arrive pas à lâcher ? Sérieusement, j'étais incapable de me défaire du roman. Simplement parce qu'il est entraînant, addictif, haletant. Mais en même temps, on peut rester accro à quelque chose sans forcément que cela soit bon [non, je vous arrête, le chocolat est l'exception qui confirme la règle ;)]. Alors ce n'est pas une bonne introduction pour dire que ce roman m'a beaucoup plu... *Va falloir mieux faire, mag x)* L'argument le plus probant, c'est que je partais en week end, et je n'ai pris que trois livres... dont l'un était déjà bien entamé. Je savais que je ne pourrais pas tenir avec si peu dès que j'ai commencé Addict, sauf que même malgré la peur de me retrouver sans lecture, au moins pour une partie du retour, je ne pouvais pas ne pas dévorer chaque ligne d'Addict. Donc au-delà d'avoir été seulement accro, j'ai aussi bel et bien accroché à ce petit roman ♥

ADDICT est l'émission internet phare du moment : des jeunes qui se filment en train de réaliser des défis, du plus bateau au plus fou, dans l'espoir d'être sélectionnés pour la finale et d'acquérir encore plus de gains, et d'une valeur encore plus grande. Vee, une ado un peu effacée, décide un soir d'essayer... Un défi idiot, facile à faire, sans conséquence. C'est ce qu'elle croyait de prime abord. Mais après le premier défi, un deuxième s'enchaîne puis un troisième. Les récompenses sont trop alléchantes pour que Vee s'arrête... Et ADDICT en demande toujours plus. Jusqu'où l'adolescente sera prête à aller ? Et surtout, jusqu'où le jeu pourra-t-il l'entraîner ?

J'ai craqué dès le prologue du roman, comme ça, au bout de quelques lignes. La plume de Jeanne Ryan, simple et fluide, n'a eu aucun problème à me faire entrer d'emblée dans l'histoire et à en ressentir les instants les plus forts. J'avais l'impression d'y être, quelque part dans un coin de la scène, en coulisses ou bien moi-même en train de tenir une caméra. J'étais une Observatrice, je faisais partie de l'histoire. Spectatrice silencieuse, invisible, muette face à l'horreur qui se dessine. Puis, parfois, j'étais Vee, cachée dans l'ombre, répétant la pièce derrière le rideau. Cachée, effacée, oubliée. Comment ne pas souhaiter du changement ? même une minime évolution ?
Lorsque Vee réalise son premier défi, l'action - a proprement parlé - du roman démarre en trombe. Même si on ne sait pas si Vee continuera après le premier défi, on se doute bien que tout l'intérêt du roman repose justement dans cette idée. Tout ce qu'on ignore c'est quels vont être les rouages de l'action. Comment les personnes qui se cachent derrière ADDICT arrivent à appâter toujours plus leurs joueurs et comment Vee fera-t-elle son choix ? A la suite, les défis s'enchaînent et le récit n'est plus que sueurs froides, adrénaline et cruautés faciles. On tombe dans la bassesse des extrêmes, de la manipulation. ADDICT est prêt à tout pour conserver ses joueurs, et Vee est prête à tout pour les gains qu'on lui promet. Pis, ils savent ce qui lui plairait par dessus tout, alors pourquoi s'en priver. Et si le jeu en vaut largement la chandelle, pourquoi Vee dirait-elle non ? Entre espoirs et doutes, on suit Vee pousser son aventure au plus loin, les actions s'enchaînant sans nous laisser le temps de souffler. On essaie de lui dire d'arrêter, mais la question est aussi de savoir si nous en aurions fait de même à sa place... Désireux de savoir quelles seront les limites des défis, de manière perverse presque, on se prend au jeu d'ADDICT, on tourne chaque page avec appréhension et on se délecte de voir Vee toujours en lice. La compétition bat son plein au rythme des pulsations effrénées de notre coeur. Et une voix scande en arrière-fond : quelle sera l'issue de tout ça ? A certains moments, on se dit que ce n'est pas possible, qu'il faut fermer le roman parce que les choses vont trop loin et pourtant, dix pages après, on n'a rien lâché du tout... Simplement parce que nous sommes pris dans la spirale. Le lecteur devient addict...
Et comment ne pas le devenir ? ^^ Vee est un personnage très attachant, et j'ai beaucoup aimé Ian également. Même si Tommy... :p Sans être caricaturaux ou trop abstraits, les personnages ont une personnalité proche du réel, proche de nous. Si bien qu'on n'a aucun mal à se glisser dans leur peau, à ressentir ce qu'ils ressentent. Sans être hyper fouillés, ils possèdent tous une certaine profondeur, un certain vécu, qui loin de provoquer de la pitié, nous les présentent comme des ados de tous les jours, comme ils en existent partout. Chacun gagne ainsi en force et en réalité. Et chacun m'a plu pour diverses raisons : parce qu'ils se battent, parce qu'ils sont déterminés, pour leur courage et peut-être aussi parfois pour leur bêtise, parce qu'ils nous ressemblent. Aucun n'est à l'abri d'une erreur, et c'est aussi ça qui est touchant. Puis il y a ce lien, indéfinissable et rapide, du genre qui se créé dans l'urgence, entre Ian et Vee. Fait de promesses silencieuses, de regards, mais jamais de mots. Même si le rapprochement de ces deux personnages est attendu, il n'en reste pas moins surprenant, tant dans son écriture que dans son déroulement, dans sa profondeur que dans ses limites. Et puis il y a ceux qui réveillent en nous une aversion, du chagrin, du dégoût. Plongé dans une histoire qui va à cent à l'heure, d'actions en actions, le lecteur se retrouve également au centre d'un tourbillon de sentiments : ceux des personnages et les siens. Un cocktail qui ne manque pas de rendre le roman vivant ! 
A travers son roman, Jeanne Ryan nous livre un message très fort sur l'addiction, ses dangers et l'appât du gain. Alors que Vee va plus loin dans le jeu, les gains qu'elle peut empocher augmentent en nombre et en valeur, quelle raison aurait-elle à arrêter ? C'est là que toute la réflexion se met en place. Le jeu ne semble avoir aucune limite et les participants être prêts à tout. Une dépendance arrive si vite. Le lecteur voit Vee subir, affronter les épreuves une à une et répondre malgré tout oui à chaque défi. Raison et volonté mènent un combat acharné, et jusqu'à la fin, on ne sait laquelle prendra le dessus sur l'autre. De même, on tente d'imaginer dans quels extrêmes pourra plonger le jeu, on image des scénarios tous plus glauques les uns que les autres, sans avoir une idée de la nature des derniers défis à relever. Puis quand on en arrive au final, on ne peut qu'être muets de stupeur [ou d'horreur, parce qu'on a beau imaginé, une part inconsciente de nous continue de penser le monde comme le pays des bisounours]. Mais il n'existe pas de bisounours dans le monde de Vee, pas plus que dans le nôtre.
Lorsque le roman se ferme, on pousse un soupir de soulagement, une pointe de regret en travers de la gorge. J'avais presque un sentiment de déjà-vu, des souvenirs de vieux films à suspense que je regardais avant, avec ces fins qui n'en sont pas vraiment. Des questions planent encore, des réponses à peine dévoilées, on sait que les personnages n'en ont pas encore fini avec le jeu, ou que le jeu n'en a pas encore fini avec eux. Le problème avec une addiction, c'est qu'elle peut ne jamais s'arrêter...

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre :
"Il retire un premier élastique de mes cheveux, puis le second, tout en penchant lentement son visage vers moi. Lorsque ses lèvres se posent sur les miennes, ma peau est parcourue d'une salve de petites décharges électriques. Pour une fois, les apparences n'ont pas été trompeuses, et sa bouche s'avère aussi pulpeuse et délicieuse qu'elle le promettait. Je pourrais me noyer dans ce baiser. Et c'est ce que je fais. Toute notion de temps s'évapore dans ses bras. Son baiser a un goût de fruits rouges, de ceux qu'on mange compulsivement. Certaines parties de mon corps jusqu'alors silencieuses se réveillent soudain et hurlent leur manque et leur désir. Quand finalement nous nous détachons, j'ai toutes les peines du monde à reprendre mon souffle."


Et vous, relèveriez-vous un défi ? Si oui, jusqu'où iriez-vous ?
Si Addict vous tente, essayez donc de vous prêter au jeu ! La Collection R lance un grand concours sur le thème de son roman. A la clé : 20 exmplaires du roman Addict ! Pour visualiser de quoi je parle, cliquez sur le lien concours, dans la présentation du roman ;)
Et sinon, je remets le lien ici : Concours Addict

N'hésitez pas à revenir me parler de votre défi ! :)
Bonne lecture !

7 commentaires:

  1. Tralalala !! Je l'ai acheté GRÂCE à toiiii ! J'ai hâte, j'ai hâte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Wow ! J'espère qu'il va te plaire dans ce cas x) je file me mettre à jour sur ton blog ;)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Je l'ai trouvé un peu dans le genre de Panic ^^ [bien que je n'ai pas encore lu Panic xD]

      Supprimer
    2. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu des séquences et la bande annonce du film et ça m'a VRAIMENT BEAUCOUP fait penser à PANIC de Lauren Olivier... (livre que j'ai vraiment adoré et que je recommande)

      Supprimer
    3. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu des séquences et la bande annonce du film et ça m'a VRAIMENT BEAUCOUP fait penser à PANIC de Lauren Olivier... (livre que j'ai vraiment adoré et que je recommande)

      Supprimer
    4. Je n'ai pas lu Panic, mais il m'a fait de l'oeil à sa sortie. Mais Addict était chouette et Nerve, son adaptation, l'était tout autant.

      Supprimer

Merci pour votre petit mot ♥