-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mercredi 20 janvier 2016

=> Au bout du rêve - Sarah Dessen <=


Éditeur : Pocket Jeunesse 
Traductrice : Véronique Minder
Genre : YA, contemporain, drame,
Public : dès 15 ans
Nombre de pages : 352
Date de parution : 16/05/2013
Prix : 17,50€

Résumé
« Matthew Biscoe, avec ses yeux verts et ses longues dreads brunes... c'est le prince charmant, Catlin en est sûre. Depuis qu'elle sort avec lui, elle tient le premier rôle, comme dans un rêve. Matthew est vraiment différent : Catlin découvre un univers hors norme, qui lui permet d'oublier tout le reste. Sa soeur disparue, sa mère taciturne, sa vie terne.
Alors, comment faire marche arrière quand leur relation devient plus difficile à vivre que « tout le reste » ? »

Avis
Sarah Dessen et moi, c'est une histoire d'amour depuis le premier roman, Cette chanson-là. Ensuite, j'ai suivi chaque sortie, attendu chaque été pour retrouver l'auteur et ses histoires. Toujours cette recette à base de thèmes adolescents, personnages forts et drame familial, mais qui prend à chaque fois ! Elle m'entraîne sans cesse dans ses récits, par la justesse de sa plume, la profondeur de ses protagonistes, c'est un tout qui me fait ressentir des émotions fortes, immanquablement. Avec Au bout du rêve, Sarah Dessen m'a emmenée ailleurs, m'a fait vivre quelque chose de nouveau et de terriblement plus intense que ses précédents romans.

Lorsque Cass quitte sa famille, sans prévenir, c'est tout l'univers de Catlin, sa soeur, qui s'effondre. Elle qui a toujours vécu dans son ombre, elle qui n'a jamais fait aussi bien que sa soeur, ne comprend pas. Son modèle aurait-il des failles ? La vie de Cass lui semblait si parfaite... Voilà que même partie, Cass l'éclipse encore. Puis Catlin croise les yeux verts de Matthew Biscoe. Elle s'attend à vivre sa première et plus belle histoire d'amour. À vivre, à exister enfin pour quelqu'un.

Depuis que j'ai refermé Au bout du rêve, l'histoire me reste en tête, tout autant que les personnages. Au début, je suis restée un peu perplexe, me demandant ce que faisait l'auteur et pourquoi je n'étais plus face au même schéma. Il y avait quelque chose de différent, dans l'atmosphère, dans l'écriture, quelque chose de pesant et d'oppressant. Pourquoi ? Ce serait vous spoiler que d'en parler dans cette chronique... Passé l'étonnement, j'ai simplement glissé dans le roman, incapable de me défaire de ma première impression, mais aussi complètement accrochée/écorchée à chaque page.
Sarah Dessen nous prouve qu'elle n'écrit pas seulement de belles histoires d'amour, qu'elle peut emmener son lecteur - avec autant de finesse et de justesse - dans un récit plus sombre, plus violent. Qu'elle peut aussi le surprendre en l'entraînant là où il ne s'attendait pas à aller. Personnellement, c'était une surprise totale. La couverture comme le résumé ne laissent pas à penser qu'on pourrait découvrir autre chose entre les pages. Mais une fois la lecture commencée, plus rien ne sera pareil.
C'est au matin de l'anniversaire de Catlin que sa soeur Cass disparaît, laissant juste un mot dans la cuisine. Cass qui prenait déjà tant de place, non contente de bouleverser le quotidien familial, choisit en plus de partir ce jour-là. Pour Catlin, le choc est dur à encaisser et d'emblée on se sent pris à parti par sa situation. Cela peut sembler idiot, voire futile, mais c'était touchant. Cass et Catlin n'ont pas vraiment de relation fusionnelle, leurs liens se sont détériorés avec les années, Cass est un modèle que Catlin n'atteindra jamais. C'est une relation difficile, qui prend aux tripes, et qui m'a immédiatement accrochée à Catlin. Puis vient Matthew... Ses yeux verts, l'assurance inébranlable qu'il dégage, c'est le coup de coeur pour Catlin comme pour le lecteur.
Au bout du rêve se découpe en trois parties, extrêmement révélatrices quant à la construction du personnage de Catlin : « Cass », « Matthew » et « Moi ». La narration, à la première personne, évoque tantôt le présent de Catlin, tantôt son passé. Elle nous raconte ce qu'elle vit, ce qu'elle ressent, comment elle se sent par rapport aux autres. J'ai découvert un personnage délicat, en retrait, effacé, marqué par ce qu'elle ne sait pas faire et le peu qu'elle pense mériter. Je crois que c'était la partie la plus douloureuse du roman, la culpabilité de cette jeune fille, fragile, en quête d'elle-même mais sur le mauvais chemin pour se trouver. Et ne pas être en mesure de l'aider était tout aussi difficile/insupportable.
En finissant ce roman, je m'en suis voulu à moi-même de ne pas avoir pu aider Catlin, à Sarah Dessen de m'avoir fait vivre une histoire si percutante. Surtout, j'en ai encore plus apprécié l'auteur - ce que je ne pensais pas possible. Elle a su garder toute sa maîtrise et tout ce que j'aime dans sa plume - finesse, justesse et émotions. Je n'ai pas eu l'impression d'être spectatrice, comme je l'avais un peu reproché à un titre dans la même vaine l'année dernière. J'étais en plein dedans, et ça m'a plu autant que ça m'a fait mal.

Et s'il ne fallait qu'une citation pour vous convaincre :
« Le prénom de ma soeur n'était qu'une chose de plus que je lui enviais. Toutes les deux, on avait beau avoir plein de choses en commun, c'était toujours nos différences qui me frappaient. »

~~~~~~

Au bout du rêve de Sarah Dessen a été un coup de coeur 2015 ! Loin des histoires d'amour habituelles que nous conte l'auteur, il n'en reste pas moins un roman sensible, plein de vérités, évoquant des thèmes tels que l'abandon, la violence, l'addiction. C'est une histoire sombre, aussi percutante qu'addictive, et qu'on ne voit pas arriver. Le lecteur peut seulement se laisser surprendre, vivre l'instant avec Catlin et refermer son histoire le coeur battant
Un récit qui ne me quittera pas de si tôt !


Challenge jeunesse/young adult : 9/65

8 commentaires:

  1. Tu donnes tellement envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Ouahhhhhhhhhhhhhhhhh <3 <3 <3
    J'ai toujours voulu lire un Sarah Dessen et maintenant celui-ci me vend TROP MAIS PUTAIN TROP de rêve! Je vais essayer de le trouver dans quelques temps! Merciiiii pour la découverte j'ai trop trop hâte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira le jour où tu l'auras ! :D Il sort vraiment de ce que fait l'auteur d'habitude, alors ça peut être un bon départ ♥

      Supprimer
  3. Il faudrait que je découvre cette auteur, t'as l'air de beaucoup apprécier ses romans !^^ Super chronique♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la conseille vivement ♥ Merci Léna :3

      Supprimer
  4. Sarah Dessen est une auteure dont j'entend beaucoup de bien alors je note :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je valide à 100% ! J'espère que tu auras l'occasion de la découvrir :)

      Supprimer

Merci pour votre petit mot ♥