-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

vendredi 24 février 2012

=> La probabilité statistique de l'amour au premier regard - Jennifer E. Smith <=

Parce que la Saint-Valentin est un jour comme les autres, mais où on a quand même un peu envie d’amour, je me suis laissée prendre au jeu. A l’occasion, j’ai donc commencé un roman de Jennifer E. Smith, auteure anglaise, parue chez Hachette Jeunesse en janvier. La probabilité statistique de l’Amour au premier regard, une histoire d’amour, mais pas seulement… Laissez-moi vous séduire !


Editeur : Bloom (Hachette Livre)
[Lien éditeur]
Genre : romance
Public : dès 13 ans
Nombre de pages : 288
Date de parution : 18/01/2012
Prix : 12,90 €


Résumé
"Elle a raté son avion ? Elle prendra le suivant.
Pendant ce temps à Londres, son père se remarie ? Elle n’avait aucune envie d’assister à cet événement. 
Un jeune homme charmant s’assied à côté d’elle ? Le vol dure six heures, tant mieux si on peut allier l’utile à l’agréable.
 
Et vous, croyez vous au destin, surtout quand il défie toute logique ?"

Avis : 
Si je voulais lire ce livre, à l’origine, c’était plus pour passer un bon moment, à lire et à vivre de l’amour. Et j’ai été agréablement surprise par tout ce qui se cachait en fait derrière ce titre et la quatrième de couverture.
 
Quatre minutes…
 
Hadley, une jeune américaine, part pour Londres, où elle doit assister – sans grand entrain – au remariage de son père avec Charlotte. Quelques oublis, quelques mots et elle finit par louper son avion. A quatre minutes près, ce dernier décolle sans elle. Contrainte à prendre le prochain vol et à patienter dans l’aéroport, elle fait la rencontre d’Oliver, un jeune anglais. Tous deux ont la même destination. Et plus : ils sont assis côte à côté pendant le trajet jusque Londres.
Au fil des kilomètres, chaque personnage se révèle à l’autre, entre souvenirs et rires, humour et sérieux. On en apprend ainsi plus sur Hadley et sur les raisons qui font qu’elle se rend à ce mariage à reculons, sur ce qui a fait que sa relation avec son père s’est perdue dans la distance qui les sépare, entre autre chose. Avec Oliver, la jeune fille va apprendre à démêler les nœuds qui se sont créés dans les liens qui l’unissaient à son père, elle va parler, comprendre, grandir.
J’ai trouvé que c’était ce détail, la plus grande force de ce roman. On attend à ce qu’il nous serve de l’amour, un truc un peu cul-cul, fleur bleue peut-être. En fait, c’est complètement différent. Il y a d’un côté la romance, l’amour au premier regard, et d’un autre les relations entre ados et parents, moins mise en avant, mais présente tout de même.
Bien entendu, comme Hadley, on tombe sous le charme anglais et Oliver nous fait vite craquer *.* Des petits gestes, des paroles, et on se prend vite d’affection pour ce personnage, qu’on finira par trouver trop discret, dont on voudrait tellement savoir plus. Sauf que l’avion arrive à Londres et que malgré la nuit qui vient de s’écouler, chacun doit prendre un chemin différent… Hadley devra affronter son père et son mariage et Oliver, on aimerait bien le savoir ! ;)
 
Au milieu de cette histoire, l’écriture de l’auteure fait des miracles. Certaines phrases ont vraiment réussi à me toucher et à donner plus de profondeur au roman. De même, Jennifer E. Smith s’adresse de temps en temps au lecteur, une attention que je trouve toujours intéressante, quant elle est bien maniée. Ce qui fut le cas ici.
 
On imagine rarement tout ce qui peut se passer en quatre minutes. Ce n’est rien. D’un coup, dans ce roman, c’est devenu tout. La probabilité statistique de l'Amour au premier regard est vraiment une merveille, qui j'espère vous attirera et vous surprendra !

1 commentaire:

  1. Il a l'air bien super mignon comme livre!! Je me le note sur ma liste qui doit bien faire 3km de long^^

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥