-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/corbeaux-juliette-lemaitre-manipulation.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/05/operation-pantalon-cat-clarke.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/passenger-tome-1-alexandra-bracken.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/04/graces-tome-1-laure-eve.htmlhttps://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html

mardi 12 février 2013

=> Les chasseurs d'âmes, tome 1 - Alyson Noël <=

Destinés est le premier tome de la tétralogie Les chasseurs d'âmes, la nouvelle saga [et futur succès] d'Alyson Noël, auteure d'Eternels [entre autre ;)]. Il sort prochainement, le 14 février, et croyez-moi, il ferait un super cadeau pour la Saint-Valentin ! Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, ne cherchez pas plus loin la fête des amoureux, c'est aussi en librairie que ça se trouve ;) [et chez le chocolatier :p] Ce roman est tellement beau en plus, de l'intérieur comme de l'extérieur.


Éditeur : Michel Lafon
Collection : Jeunesse
[Lien éditeur] - [Page facebook]
[Extrait]
Genre : fantastique, romance
Public : dès 15 ans
Nombre de pages : 443
Date de parution : 14/02/2013
Prix : 18,95€


Résumé

"Daire devient folle. Têtes tranchées, corbeaux, silhouettes spectrales la suivent sans arrêt. Et un garçon aux yeux d'un bleu surnaturel vient hanter ses rêves. Même si elle sait que ce qu'elle voit est réel, personne ne la croit. A l'exception de son étrange grand-mère, Paloma, qui décide de l'accueillir au coeur des plaines poussiéreuses du Nouveau-Mexique. 
Grâce à elle, Daire découvre qu'elle est une chasseuse d'âmes. Mais aussi qu'elle doit apprivoiser très vite ses nouveaux pouvoirs, car y renoncer la condamnerait. 
Tandis qu'elle fait face à cette nouvelle épreuve, elle rencontre le garçon de ses rêves. Sera-t-il son meilleur allié, ou son pire ennemi ?"

Avis
Récemment, j'avais agréablement été séduite par L'été où ma vie a changé, sorti l'été dernier justement x) Dans ce roman, Alyson Noël s'illustrait dans un genre différent de celui d'Eternels et sans déplaire, elle remet le couvert avec Les chasseurs d'âmes. Avec beaucoup de réussite d'ailleurs ! Cette fois, elle explore la culture amérindienne. Plongez dans la magie de ces anciennes croyances...

Bousculée de plateau de cinéma en plateau de cinéma, Daire, 16 ans, n'imagine pas à quel point elle n'est pas comme les autres. Sa mère, Jennika, maquilleuse pour Hollywood, l'entraîne avec elle tournage après tournage. La jeune fille connaît la cyberécole, les relations qui ne durent pas, les adieux rapides. Pas d'attaches, pas d'amour. Pas de douleur. Mais cette vie bien rodée s'érode alors que Daire commence à voir des êtres lumineux, des morts, des corbeaux et à faire des rêves étranges où deux jeunes garçons se battent pour elle. Que lui arrive-t-il ? Pour le découvrir, elle devra affronter son passé, accepter ses origines et embrasser sa destinée.

Pour commencer, parlons du livre en lui même, de son aspect physique. Je sais, on ne juge pas un livre à sa couverture, mais elle est quand même très alléchante, non ? Comment la trouvez-vous ? Pour ma part, ce sera envoûtante et attractive ! Elle est sublime, vive et évoque très bien le fond du roman. Ensuite, il y a cette merveilleuse mise en page [il faudra ouvrir le livre pour la voir, regarder sa tranche ou même jeter un coup d'oeil à l'extrait ^^], ces parties introduites par une envolée d'oiseaux [des corbeaux sûrement ;)] qui nous laissent rêveur... Bref, un travail graphique superbe, un bel écrin qui renferme un bijou très fascinant !
Si, si, l'histoire est fascinante !! Bien sûr, la quatrième de couverture laisse présager un énième triangle amoureux, système qu'on connaît quasiment tous... mais Alyson Noël sait innover ! Daire n'est pas un personnage comme les autres, ou plutôt une fille comme les autres ;) Si bien qu'elle ne plongera comme n'importe qui dans les profondeurs des yeux bleu glacier. Souvenez-vous, pas d'attache, pas d'amour. Alors, au lieu de voir Daire tomber dans les bras du premier beau gosse venu, on la voit prendre son temps, jauger, réfléchir. Et c'est rassurant ! Cela fait un peu comme un retour à la réalité, rendant le personnage plus proche de nous. Parce qu'avant de se lancer, elle se pose les mêmes questions, est confrontée aux mêmes doutes. Quant aux yeux bleu glacier... je m'interroge encore sur ces deux personnages. L'un représente le mal, l'autre le bien, et ils sont pourtant si ressemblants... Ne dit-on pas que le monde n'est pas noir ou blanc, mais qu'il y a aussi des nuances ? [à méditer ^^]  J'ignore où va ma préférence : Cade et son côté rebelle/arrogant ou Dace et ses manières trop gentilles... Puis, au milieu de ce trio principal, on trouve Xotichl, un peu par hasard... J'ai adoré ce personnage ! Fraîche, enthousiaste, perspicace ^^ Elle amène une vraie part de lumière dans ce roman, un petit côté guilleret qui nous ferait presque [presque] oublier les corbeaux et les têtes que Daire a vu au Maroc... Sans oublier Paloma, la grand-mère de Daire ! Ou encore Jennika... Tous ces personnages, qui pourraient passer pour secondaires, mais qui apportent avec eux un autre aspect du roman, le permettant de gagner en profondeur, en réalité.
L'idée, c'est que les descriptions d'Alyson Noël sont totalement incroyables, terriblement précises. Alors quand elle décrit une scène, on ne peut que se la représenter avec exactitude, quelle qu'elle soit. Ainsi, on garde longtemps le souvenir de ces têtes tranchées, de ces corbeaux... Ou bien ces petits instants dans la tête d'un... Non, en fait, je ne peux pas vous le dire :p je préfère que vous le découvriez ! [niark] Parce que quand je suis ressortie de cette scène, j'ai moi-même ressenti le besoin de prendre une douche, ce qui était impressionnant. J'ai aussi eu l'impression de voler, ce qui était beaucoup plus qu'impressionnant et me laisse encore rêveuse... [Ah, si seulement je pouvais moi aussi ^^] Ou encore d'un autre monde. A de nombreuses reprises, j'ai quitté mon coin de lecture pour me retrouver là où l'auteure voulait qu'on soit, presque comme si j'étais Daire, ou bien que j'observais la scène sans être vue, spectatrice invisible. C'est comme si j'avais accompagnée Daire au Nouveau-Mexique. Un véritable voyage ! Et ce décor n'est pas là pour rien, il participe à la magie que nous délivre le roman. Enchantement est une ville vraiment merveilleuse, où tout paraît possible. Puis le cadre est parfait pour faire évoluer les croyances amérindiennes, chamaniques, que souhaitent faire découvrir la saga.
Et l'histoire en elle-même n'en devient que plus captivante ! Je suis restée des heures sans pouvoir lâcher le roman et le refermer pour devoir aller en cours était une vraie torture. L'auteure sait comment nous parler et nous scotcher sur son livre. Elle sait distiller les secrets et les mystères pour qu'ils nous tienent en haleine le plus longtemps possible. Si bien que la fin se dessine alors qu'on se pose encore des questions et que l'on a aucune idée de ce qui pourrait arriver. Puis, aux dernières pages, on voudrait juste que le tome 2 soit déjà à portée de main. De plus, l'auteure, outre les descriptions, a très bien renseigné son roman en notes historiques et culturelles, si bien que tout paraît tellement probable, tellement réel... [Si je le pouvais, je prendrais un billet pour Enchantement !] Elle a réussi à ancrer son histoire dans le quotidien, comme si tous les jours une jeune fille se voyait devenir une chasseuse d'âmes. [Mais aimerais-je être la prochaine ? Je ne suis pas tout à fait sûre x)] Tout ça pour dire que l'histoire tient formidablement bien debout, qu'elle nous entraîne dans un dédale de vieux secrets, d'anciennes croyances qui nous donnent l'impression que la magie est partout, peut-être même en nous.C'est sans compter que l'histoire d'amour n'est pas forcément l'intrigue principal du roman, ce qui le rend encore plus agréable. Même s'il y a une intrigue amoureuse, l'intriggue est centrale est surtout fondée sur la quête de soi, l'acceptation de ses origines et l'auteure a su traiter ce sujet avec brio et finesse, sans tomber dans des déjà-vus faciles.

Si vous ne connaissez pas Alyson Noël, je dirais que c'est LE moment pour l'essayer et en devenir accro ! Et si vous la connaissez déjà, alors fermez les yeux et profitez du nouveau voyage qu'elle vous propose ! Cette auteure a vraiment un talent pour ce qui est de nous faire entrer dans ses intrigues, dans ses personnages et dans son décor.


Un immense merci aux éditions Michel Lafon, grâce auxquelles j'ai pu découvrir l'auteure et son formidable roman !


Irez-vous à Enchantement ? Les places seront ouvertes à partir du 14 février !
A la Saint-Valentin, on peut aussi aimer recevoir un livre ;)

vendredi 1 février 2013

=> Parallon - Dee Shulman <=

Une semaine pour lire Parallon de Dee Shulman... Et on peut dire que ce roman m'aura hantée pendant mes partiels [j'écrivais 'romains' au lieu de 'roman' & je lisais au lieu de réviser ^^]. J'ai trouvé cette nouvelle parution de la Collection R purement addictive ! Pas un coup de coeur, mais un très beau roman, qu'on ne veut pas lâcher ^^ Chronique


Éditeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
[Lien éditeur] - [Lien facebook]
[Extrait] - [Site auteure]
Genre : romance, YA
Public : dès 15 ans 
Nombre de pages : 504
Date de parution : 24/01/2013
Prix : 17,90€

Résumé
"152 après J.C.
Au sommet de sa gloire, Sethos Leontis, redoutable combattant de l'arène, est blessé et se retrouve aux portes de la mort. 

2012 après J.C.
Elève brillante mais rebelle, Eva a été placée dans une école pour surdoués. Un incident dans un laboratoire fait basculer sa vie à jamais. 

Un lien extraordinaire va permettre à Sethos et Eva de se rencontrer, mais il risque aussi de les séparer, car la maladie qui les dévore n'est pas de celles qu'on soigne, et leur amour pourrait se révéler mortel..."      

Avis :
Ce roman aurait facilement pu être un coup de coeur. Il est bourré de belles phrases, de jolis sentiments, d'émotions, mené par des personnages charismatiques [Seth *_*] et une intrigue qui se relance sans cesse. Mais... je ne sais même pas pourquoi il y a un 'mais'. Parallon a été au-delà de mes espérances, il m'a vraiment charmée et je lirai la suite avec plaisir. Pour autant, ce n'est pas un roman qui m'aura fait quitter la terre. Il n'en est pas moins une excellente découverte ! 

Sethos Leontis n'a que 18 ans et déjà huit couronnes. Gladiateur acharné, beau comme un dieu, il soulève les foules et le coeur des femmes lors de ses combats. Toutes se pâment, toutes succombent. Cependant, Sethos n'a aucun intérêt pour elle. Jusqu'à Livia. Mais cette aventure, plus qu'un combat, pourrait bien le conduire à la mort...
Deux millénaires plus tard, Eva entre en terminale. Jeune londonienne, intelligente mais rebelle, elle parvient à intégrer la prestigieuse école Sainte-Magdalen. Les amis, les cours, Eva commence à reprendre goût à la d'ado. Jusqu'à cette rencontre qui pourrait bien lui être fatale...

Deux rencontres, deux destins qui risquent bien de changer la face de leurs mondes... Dès lors qu'ils se reconnaîtront. Comment faire pour s'aimer lorsque tout semble s'acharner à séparer ? 

Tout d'abord, il y a toutes ces anciennes références romaines, sur le monde de Seth, et tous ces petits détails scientifiques, avec Eva, qui parcourent le roman, l'enrichissent et le solidifient. Au début de ma lecture, je trouvais parfois certains passages anachroniques, au ton et aux mots des personnages, dans les dialogues entre Seth et Matthias. Mais avec du recul, je vois à quel point l'histoire délire habilement voyages et connaissance. Lire Parallon, c'était comme quitter l'endroit de ma lecture pour atterrir dans l'endroit du livre. La finesse des détails, la minutie des informations, chaque lieu m'apparaissait avec une telle netteté que j'avais l'impression d'y être, pi bien d'y avoir été. Quant à toutes les références scientifiques... j'avoue avoir eu peur d'être larguée, de ne rien y comprendre, mais Dee Shulman a adapté son roman et son discours à tout public. Si bien que la lecture n'en est que plus facile et toujours agréable. J'avais l'impression d'être un petit génie, moi qui n'ai jamais été une tête en science ^^ 
On se passionne très vite pour les personnages. Eva, d'abord, cette adolescente asociale à la recherche d'une place dans la société. Par bien des aspects, j'ai tout de suite craqué sur elle. Son côté isolée, sa passion pour le hacking, son intelligence... rah, j'aimerais capter certaines choses aussi rapidement qu'elle ! x) Quant à Seth... Bon, ok, je suis comme toutes ses femmes qui venaient le voir pendant les combats. Mais, au-delà de sa plastique - de rêve -, il y a surtout toutes ces qualités qu'on apprécie chez lui. Il apporte une sorte d'exotisme, quelque chose de nouveau, dont je n'avais pas forcément l'expérience avant. On l'admire pour son courage, sa force, sa vivacité, son optimisme. Et pas seulement dans sa vie de gladiateur. Parce que Seth est un combattant, tout comme Eva, dans le fond. Quand bien même tout pourrait conduire à les faire renoncer, ces deux-là s'acharnent et n'arrêtent jamais leurs efforts. J'ai beaucoup apprécié cet aspect du roman, qui donnait envie de lutter également, de ne pas laisser tomber. Même s'il y a quelques personnages secondaires, tous ne sont pas développés de la même manière. Mais chacun apporte un autre point de vue, notamment Matthias, même si sa réaction m'a pour le moins choquée [Mais je ne peux pas vous expliquer pourquoi : vous comprendrez bien un jour - en lisant ;)] Puis, il y a d'autres personnages qu'on aimerait découvrir davantage, qui se font énigmatique et dont les personnalités nous échappent... Je pense notamment au professeur Ambrose et à ce type qui semble connaître Parallon comme sa poche ! J'espère bien les retrouver par la suite ! J'attends avec impatience de tout savoir, de saisir tout de la mécanique de ce roman... Rah, m'en voilà presque impatiente x)
L'histoire pourrait sembler classique, banale : la belle jeune fille, le beau jeune homme... Secouez un peu le shaker et paf! : rencontre de ces deux personnages et amour fou, directement réciproque. Remuez encore et paf! l'élément perturbateur qui vient mettre à mal cette relation... Pas de chance, on dirait. Mais, ce serait une erreur de fermer le livre à ce moment-là. Chaque histoire d'amour est toujours différente et singulière ;) Et celle de Seth et Eva ne fait pas exception ! Dee Shulman prend le temps de poser son décor et ses personnages, faisant des détours et ce qui passent pour des longueurs, pour bien affirmer les diverses personnalités qu'elle veut mettre en valeur dans son roman et tous les détails qu'elle ne veut pas nous faire manquer. Et puis, cette longueur provoque chez le lecteur une sorte d'attente, mêlée à une forte frustration. A chaque page, chaque chapitre, on se demande comment aura lieu la rencontre et surtout quand - je n'avais plus ce mot aux lèvres pendant ma lecture. La frustration provient justement du fait que même une fois que l'auteure nous a livré toutes les clés pour la rencontre des personnages, elle continue de titiller nos nerfs avec adresse, sans pour autant nous donner envie de lâcher le roman. C'est sans compter également cette alternance des points de vue... Un coup Eva, avec une narration à la première personne, assez intimiste ; l'autre Seth, avec cette foule d'autres regards, comme si on regardait la scène en étant à la fois au centre et sur le côté. Cette alternance créé elle-même un effet de suspense, lorsque les chapitres s'achèvent sur une ultime réponse, dont les détails ne seront pas donnés à la page d'après à cause - d'une certaine manière - du changement de point de vue. J'ai tapé du pied plus d'une fois au cours de ma lecture xD
Dee Shulman nous offre une intrigue complexe, où chaque détail possède son importance et où les personnages - j'en suis sûre - n'ont pas fini de se révéler, de nous surprendre et de nous emmener avec eux. La fin du premier tome s'achève sur une foule de question et une envie folle d'être en possession du tome 2. 

De Londinium à Londres, en passant par Parallon, Dee Shulman n'en finit pas de faire voyager son lecteur, dans le temps comme dans la connaissance. Parallon et ses références sont superbement appuyés et le lecteur sent facilement la recherche derrière l'écriture de l'auteure. 


Qui a déjà fait le voyage ? Qu'en avez-vous pensé ?
Moi, j'ai hâte de voir la suite !!