-->

Mes dernières chroniques :

https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/demain-nest-pas-un-autre-jour-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/03/la-tour-aux-mille-etages-katharine-mcgee.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/phobie-douce-john-corey-whaley.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/pieges-christy-saubesty.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/marquer-les-ombres-veronica-roth.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/coeurs-brises-tetes-coupees-robyn-schneider.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/quelques-minutes-apres-minuit-patrick-ness.html https://liredelivres.blogspot.fr/2017/02/la-vie-enfuie-de-martha-k-angelique-barberat.html 

lundi 26 mars 2012

=> Sentiment 26 - Gemma Malley <=

Une sortie prochaine que j'ai lu en exclusivité pour vous ! Une nouvelle dystopie que j'espère bien retrouver entre vos mains ! *Oui, je deviens un peu fan du genre... En fait, pas qu'un peu, j'en fais même l'objet d'un devoir de fin d'année ^^* Le retour d'une auteure que j'aurais dû vous présenter plus tôt !
Bien sûr, le titre de l'article vous met déjà en éveil, je vais vous parler de Sentiment 26 de Gemma Malley :D

Éditeur : Michel Lafon
[Lien éditeur]
Genre : dystopie
Public : dès 14 ans
Nombre de pages : 320
Date de parution : 12/04/2012
Prix : 15,95 €


Résumé
"Tous les sentiments ont été bannis de la Cité, la haine comme l’amour. Ses habitants ont subi une lobotomie afin de garantir la paix. Étiquetés de A, Admirable, à D, Déviant, ils vivent dans une harmonie artificielle.
Pourtant Evie, 16 ans, aime Raffy en secret depuis toujours. Et lorsque le Système ordonne de l’expulser sur les terres des Maudits, elle décide de fuir avec lui. Mais au-delà des murs de la Cité se dresse le plus grand mystère qui soit. Quand on sort du Système, nul ne sait ce qu’il advient de vous…"

Avis
C'est le retour de Gemma Malley, en grande forme ! Un nouvelle dystopie, un nouveau futur sans bonheur, mais une nouvelle lutte pour l'atteindre. L'auteure n'en est pas à sa première dystopie (rappelons qu'elle est aussi parue chez Naïve, avec la formidable trilogie La Déclaration), et cela se ressent d'emblée. Gemma Malley plante le décor très vite, avec force et présicion, détails et descriptions, si bien que les murs de La Cité et ses règles se peignent rapidement aux yeux du lecteur. 
La Cité, avec ses hauts murs, avec sa hiérarchie bien établie, avec son classement de la population. La Cité, ville de bonheur et de liberté, où la population vit à l'abri des Maudits, âmes tourmentés qui vivent à l'extérieur. La Cité, lieu d'espérance et prospère, recueil d'une population qui a pu échapper à la guerre. Mais bien entendu, il faut des conditions pour que tout cela soit viable, pour que ce bonheur artificiel ne s'étouffe pas, pour que la population ne tente pas une rébellion.
Alors il y a les réunions, les visites du Grand Frère... Mais, avant tout, il y a le Nouveau Baptême. C'est la nouvelle idée de l'auteure pour installer son monde dystopique. A son arrivée ou à sa naissance, chaque habitant a subi une opération qui l'empêche de devenir un être malfaisant et nuisible pour la société : des chirurgiens leur coupent l'agmydale gauche du cerveau. Personne n'y échappe.
Evie et Raffy vivent dans ce monde. Evie, promise au frère de Raffy, Lucas, et Raffy, ami d'enfance de Evie.On croise aussi d'autres personnages dans le roman : des parents, des enfants, des voisins, des collègues, Lucas. Le personnage le plus intéressant de mon point de vue. Au cours de ma lecture, il m'a déçue, enthousiasmée, surprise, faite rêver. Evie était pas mal non plus, dans son genre. Un bon personnage principal : perspicace, lucide et intrigante, au passé trouble Parce qu'on a envie de connaître Evie, on a envie de la soutenir lorsque Raffy est banni, on a envie de l'aider à faire le puzzle de ses souvenirs. Quant à Raffy, ce n'est pas mon coup de coeur, mais c'est un personnage fort quand même, dans les deux sens du terme.
Les aventures dans le roman sont faciles à suivre, les actions n'embrouillent pas le lecteur et le suspens nous tient souvent en haleine. Gemma Malley ne nous ménage à aucun moment, nous invitant à franchir les murs de La Cité pour en découvrir les failles, s'il y en a... Et pour se lancer contre le système. L'idée dystopique est décrite et expliquée tout au long du roman, si bien que si on patouille un peu au début, le tout devient vite clair et compréhensible. Si bien que nous ouvrons les yeux en même temps que le personnage d'Evie sur les réalités et les fondements (pas très honorables) de La Cité. Bref, une très bonne synchronisation, pour un très bon roman !
 
Si ce roman nous enseigne une chose, c'est bien de ne pas nous fier aux apparences ! Vous voilà prévenus ;)

Sortie prévue pour le 12 avril, aux éditions Michel Lafon (ne manquez pas cette date !)
 
Et un grand merci aux éditions Michel Lafon, pour cette lecture en avant-première !
 
 
Bonne lecture à tous !! :D
 
Exclue de dernière minute : Suivez-nous sur Facebook (sur la page du blog et sur celle-ci http://www.facebook.com/pages/Passion-Books/192872960749035) => des citations du roman vous y attendront chaque jour, afin de vous le faire découvrir en avant première ;) Et de vous montrez à quel point Sentiment 26 est un roman plein de promesses !